Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

Fleur Pellerin à la culture : les réactions de la filière musicale

30 Août 2014 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Politiques culturelles

L’UPFI accueille avec « beaucoup de satisfaction » cette nomination, jugée « pleine de promesses pour accompagner l’industrie musicale dans sa transition vers le numérique ». Considérant que les responsabilités précédentes et les compétences de la nouvelle ministre « constituent autant d’atouts précieux pour les acteurs de la filière musicale », les producteurs indépendants « ne doutent pas que Fleur Pellerin aura à cœur d’accompagner cette période de transition en fixant les bons cadres et en prenant les mesures financières, juridiques et de régulation appropriées ».

Les producteurs membres du SNEP y voient également un signal positif. « Son  expertise reconnue de l’écosystème numérique constitue un atout indéniable pour accompagner la filière musicale et le métier de producteur dans la mutation du marché de la musique, notamment concernant les enjeux de régulation contre le piratage ou de financement de la filière » écrit le syndicat. « Fleur Pellerin a également su démontrer précédemment son attachement et son efficacité à valoriser les talents français dans un marché mondialisé. Puisse-t-elle avoir la même énergie pour valoriser l’exportation de la musique française ! Puisse-t-elle avoir la même pour défendre la diversité musicale dans les médias ! », ajoute-t-il en se disant prêt à ouvrir un dialogue constructif avec la nouvelle ministre. 

Même satisfaction côté artistes. « Une bonne nouvelle ! » pour l’Adami qui indique qu’elle travaillera « avec confiance » avec la nouvelle ministre et son équipe, en précisant que les artistes seront particulièrement attentifs à la mise en œuvre des propositions du rapport Lescure puis du rapport Phéline sur la gestion collective des droits sur Internet.  La Guilde des Artistes de la Musique (GAM) salue avec enthousiasme l’arrivée de la nouvelle ministre (« Une Fleur pour la musique »), en espérant que son expérience et ses compétences sur les questions numériques seront favorable à la création et aux artistes. « Suite au rapport Lescure et au rapport Phéline, la GAM appelle de ses vœux l’ère du concret et sera ravie d’être aux côtés d’une ministre qui s’y engage ».

La Spedidam félicite Fleur Pellerin pour sa nomination et y voit l’opportunité de poursuivre les discussions autour des enjeux actuels et à venir du marché de la musique, notamment en vue de la future loi Création. « Aujourd’hui plus que jamais, la filière musicale doit trouver un modèle économique viable afin de faire face aux problématiques apportées par le numérique dans le secteur et assurer une rémunération des artistes-interprètes. Ces derniers ne doivent pas être oubliés des prochaines orientations du ministère », déclare Guillaume Damerval, nouveau gérant de la société.

L’Alliance des Managers d’Artistes (AMA), récemment créée, se félicite elle aussi de l’arrivée de Fleur Pellerin. « Ses responsabilités précédentes et son intérêt effectif pour le numérique, ses enjeux et ses problématiques ne peuvent être que des atouts pour accompagner les mutations de la filière musicale dans le contexte actuel et assurer la régulation adéquate dans les grands dossiers du moment, à commencer par celui du partage de la valeur entre les différents acteurs concernés » estime l’association, en indiquant qu’elle suivra avec attention – de même qu’IMMF qu’elle représente en France – « l’écoute et l’intérêt que portera la nouvelle ministre de la Culture aux problématiques de notre secteur et surtout les orientations et actions qui en résulteront ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article