Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

Qobuz se place en procédure de sauvegarde

13 Septembre 2014 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Entreprises

Le site de musique en ligne Qobuz s’est placé en procédure de sauvegarde en août, après avoir échoué à boucler son troisième tour de table. « Un problème classique de financement », relativise son président et fondateur Yves Riesel, qui a quatre mois pour trouver une solution. « Dans un contexte économique difficile en France non seulement en général mais encore plus dans un domaine, la musique en ligne où les grilles d'analyse sont complexes à appréhender pour les investisseurs, il est délicat pour une jeune entreprise novatrice de se financer », explique-t-il.

Créée en 2008, tout d’abord dédiée au classique et au jazz, la plateforme française s’est distinguée en misant sur la qualité (de son, de documentation) avec une offre en haute-définition qu’elle a rapidement élargie aux autres genres musicaux. Un positionnement unique pour lui permettre d’espérer se faire une petite place face aux géants de la musique en ligne (iTunes, Spotify, Deezer et consorts).

Le site, qui propose à la fois du téléchargement et des abonnements en streaming (25.000 aujourd’hui) poursuit malgré sa petite taille une stratégie d’expansion internationale. Il a ouvert son offre de streaming dans 8 pays européens (Angleterre, Irlande, Benelux, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Suisse) et vient d’y ouvrir son offre de téléchargement. « Qobuz est le seul service au monde à proposer le téléchargement « Vraie Qualité CD » sur l’ensemble du catalogue Majors et Indépendants, et le plus grand catalogue 24 Bits disponible » souligne la société qui met en avant l’accueil réservé à la plateforme dans la presse internationale, y compris même dans des pays où Qobuz n’est pas encore ouverts, comme aux Etats-Unis et au Canada.

Quant à la procédure de sauvegarde, elle « permet à une entreprise saine de reprendre son souffle pendant une période d’observation de quelques mois. Ce temps est mis à profit pour reconstituer de la trésorerie et procéder aux ajustements dans l’organisation. Par définition, une société en sauvegarde est dite « in bonis » et n’est pas en cessation de paiement. Donc Qobuz poursuit son activité et son fonctionnement normalement, paie ses fournisseurs et développe l’entièreté de ses services » tient à préciser la société. Reste à attirer de nouveaux investisseurs pour lui permettre de grandir.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article