Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Le SDLC réagit aux propos de l’UFC-Que Choisir

17 Mars 2009 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Economie & marché


Le Syndicat des Distributeurs de Loisirs Culturels dénonce les « contre-vérités » exprimées par certaines associations de consommateurs dans leur présentation de l’évolution des marchés culturels (cf. les déclarations de l’UFC-Que Choisir qui conteste la faillite de ces secteurs) alors que le projet de loi Création et Internet est examiné à l’Assemblée Nationale. Dans un communiqué en date de ce 17 mars, le SDLC – qui regroupe notamment les enseignes Fnac, Virgin et Cultura – rappelle que le marché du CD a perdu 1 milliard d’euros depuis 2002 (à 988 millions d’euros TTC en 2008) compensé à hauteur de seulement 61 millions d’euros en 2008 par le téléchargement légal. Et que le marché de la vidéo, second marché touché par le téléchargement illégal, qui avait connu une hausse ininterrompue jusqu’en 2004, affiche une perte de 26 % entre 2004 et 2008. « En incluant les livres, et les jeux vidéo / consoles, le marché de la distribution des biens culturels au global qui progressait continuellement jusqu’en 2003 a ainsi perdu 560 millions d’euros entre 2004 et 2008 à 8 milliards (source GFK) », indique le syndicat. « Il est clair, que contrairement aux affirmations de certaines associations de consommateurs, les industries des biens culturels telles que la musique ou la vidéo subissent depuis plusieurs années une crise majeure que nous observons chaque jour dans nos magasins » déclare Laurent Fiscal, président du SDLC. Le syndicat réaffirme être favorable à la loi Création et Internet « qui permettra de définir un cadre législatif favorisant notamment le développement d’offres numériques légales ».

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article