Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

Hostilités : Le Mouv’ rejette la proposition de fusion de Ouï FM

5 Octobre 2013 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Audiovisuel

La proposition d’Arthur, de fusionner Ouï FM – dont il est propriétaire depuis 2009 – avec Le Mouv’, la station jeunes adultes de Radio France, a été vigoureusement rejetée et a suscité des déclarations pour le moins hostiles. « On ne confie pas les clés de la Banque de France à Bonnie & Clyde » a réagi Jean-Luc Hees, président de Radio France. De quoi agacer le patron de Ouï FM, bloqué dans son développement, faute de fréquences disponibles. Arthur fait valoir le coût du Mouv’ (17 millions d’euros par an) « pour 160 000 auditeurs seulement » (200 000 selon la dernière vague Médiamétrie qui lui accorde une audience de 0,4%). « C’est le budget de BFM Business, Oüi FM, Ado, FG, Nova et TSF Jazz réunis » a-t-il souligné, en expliquant : « J’ai proposé de fusionner, de travailler main dans la main en prenant en charges tous les frais, en faisant économiser 17 millions par an, qui sont jetés par les fenêtres ».

Une proposition jugée « inamicale, hors sujet, insultante et anachronique » par Joël Ronez, directeur des nouveaux médias de Radio France et nouveau directeur du Mouv’, qui totalise 32 fréquences et qui emploie 30 permanents et 70 cachetiers. « Certes Le Mouv’ est un projet difficile, mais ce n’est pas parce qu’on est dans un projet de refondation que cela autorise n’importe qui à nous faire les poches et à vouloir nous dépecer », a-t-il déclaré aux Echos. « Le service public n’est pas à vendre ni à brader. Il n’est pas un réservoir de fréquences à destination des entreprises privées désireuses de progresser », ajoute-t-il en précisant : « Nous ne sommes pas dans un processus de désinvestissement du Mouv’. Au contraire, on investit pour en faire la vitrine numérique de Radio France ». Pour Joël Ronez, « fusionner Ouï FL avec Le Mouv’, c’est comme si H&M rachetait le Centre Pompidou ». Il juge « hors de question d’envisager quoi que ce soit de commun, et de laisser une autre station récupérer nos émetteurs ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article