Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

Warner Music cherche acquéreur ou fusion

27 Février 2011 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Entreprises

La maison de disques Warner Music cherche un acquéreur, a rapporté le New York Times. La major américaine, approchée ces derniers mois par plusieurs prétendants, aurait formellement mandaté la banque d’affaires Goldman Sachs pour trouver des repreneurs potentiels. Thomas H. Lee Partners, Bain Capital et Providence Equity Partners, les trois fonds d’investissements américains qui détiennent 60 % de Warner Music, souhaiteraient réaliser une sortie lucrative.

Plusieurs scénarios auraient été envisagés, parmi lesquels la cession de Warner par appartements (on parle notamment de sa branche publishing Warner Chappell) ou encore une fusion avec EMI, éventualité qui aurait précipité la reprise de contrôle de cette dernière par son créancier Citigroup. Mais cette hypothèse est surveillée de près par les producteurs indépendants, qui avaient déjà fait capoter un premier projet de fusion entre EMI et Warner en 2001 et freiné celle de Sony Music avec BMG. Ils ont déjà fait savoir qu’ils saisiront la Commission européenne si ce scénario se concrétisait.

Selon Edgar Bronfman, PDG de Warner Music, l'Union Européenne ne devrait pas s'opposer à ce rapprochement. « Nous avons le sentiment qu'une consolidation est certainement possible », a-t-il déclaré lors d’une conférence avec des analystes, en estimant que les règles de concurrence ne se sont pas durcies depuis la fusion -comparable- entre Sony Music et BMG.

Warner Music* aurait déjà été approchée par une vingtaine de candidats, parmi lesquels le fond d’investissement KKR, le milliardaire d’origine russe Leonid Blavatnik (déjà actionnaire minoritaire), le fond Apollo, Universal Music Group, Sony Music Entertainment, Sony/ATV Publishing. Sans oublier BMG Rights Management, qui aurait déjà approché Warner Music pour étudier l’acquisition en commun de certains actifs d’EMI, en se déclarant davantage intéressé par les droits master que par les éditions. Encore des péripéties en perspective dans le (petit) monde des majors.

(*) Cotée à New York avec une capitalisation boursière de plus de 700 millions de dollars, Warner Music a dégagé un chiffre d'affaires de près de trois milliards $ sur son dernier exercice échu au 30 septembre 2010 en accumulant des pertes nettes de plus de 140 millions $ sur cette période. Sur son premier trimestre fiscal, la société accuse une perte nette de 18 millions $ pour un C.A. en repli de 14,1 % à 789 millions $ (dont 187 millions provenant des ventes numériques). La part de marché de la major était estimée à 15 % en 2009, contre 28 % pour Universal, 23 % pour Sony et 10 % pour EMI.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article