Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Un sondage accrédite les effets dissuasifs de la loi Hadopi

7 Août 2010 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Musique en ligne

Les effets dissuasifs de la loi Hadopi, régulièrement mis en avant par la filière musicale, semblent confirmés par un sondage publié par l’institut Ifop fin juillet. A la question « dans l’hypothèse où vous auriez l’habitude de télécharger illégalement, risquer la suspension de votre abonnement ou une amende de 1 500 euros vous ferait-il renoncer à cette pratique ? », 69 % des Français interrogés répondent oui. 66 % pensent arrêter de télécharger dès la réception du premier avertissement pour se tourner vers l’offre légale et 77 % - sensibles à la contravention de « négligence caractérisée » – se déclarent prêts à surveiller l’usage de leur connexion Internet ou de leur ordinateur par leurs proches. « C’est une loi pédagogique, de sensibilisation, qui joue sur la peur du gendarme » explique Mireille Imber-Quaretta, présidente de la Commission de protection des droits au sein de la Haute Autorité.

Toujours d’après le sondage Ifop, réalisé début juillet pour le Snep, une grande majorité (70 %) des sondés se prononcent en faveur de forfaits permettant d’accéder à la musique en ligne, pour peu que l’offre soit attractive en terme de prix (moins de 10 euros par mois) et de choix (catalogue riche et varié). « Il y a là une prise de conscience » se réjouit le nouveau président du Snep, Denis Ladegaillerie (PDG de Believe Digital), qui se dit surpris par le fait que les sondés soient prêts à se tourner vers le téléchargement légal et donc payant. « Ils semblent maintenant comprendre que produire des œuvres, cela coûte de l’argent et que, s’il n’y a pas de participation de chacun, il n’y aura plus de financement de la création » observe-t-il, en se disant convaincu du dispositif qui va être mis en place. Et de citer les résultats d’autres pays qui ont mis en place une riposte graduée, comme la Suède ou les Etats-Unis, où 2 millions de mails d’avertissement ont été envoyés en 2009, année où le téléchargement légal a compté pour 45 % du marché de la musique et continue de progresser. « Chez nous, il n’est qu’à environ 15 % alors qu’au même moment, nous avons eu près de 800 millions de fichiers téléchargés illégalement », constate le président du Snep.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article