Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

Le streaming est un marché artificiel, considère l’Adami

13 Septembre 2014 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Points de vue

 

Fnac Jukebox, le service de streaming lancé par l’enseigne en mars dernier à grand renfort de publicité, totaliserait 1 329 abonnés premium et 738 abonnés low-cost, rapporte le magazine Haut-Parleur. « Un naufrage ! » selon l’Adami qui, face à ses résultats, s’interroge dans un communiqué sur la pertinence du modèle.

« On avait promis que le marché du streaming payant serait bientôt florissant. Que les rapports Lescure et Phéline se trompaient, que leur analyse du phénomène était infondée. Que le partage inéquitable de la valeur serait un mythe bientôt démenti par le décollage imminent du streaming. Et que très vite nous verrions la Suède, érigée en modèle mondial du streaming, alors qu’elle fait figure d’exception. Qu’il suffirait d’un marketing efficace pour que les Français se ruent sur les abonnements premium... », réagit la société civile d’artistes-interprètes. Elle y voit un « marché artificiel », porté essentiellement par l’accord Orange/Deezer « dont la fin programmée en 2015 achèvera probablement de mettre en lumière sa très faible réalité ».

Pour l’Adami, « les conséquences sont désastreuses : les artistes ne sont quasi pas rémunérés et les plateformes légales sont étouffées. Le stream ne paie pas ». Elle en appelle à la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, pour mettre en œuvre les préconisations du rapport Lescure, rassurer les artistes et les plateformes légales et « exprimer sa clairvoyance et ses intentions face à cette réalité qu’il devient impératif de réguler ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article