Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Le spectacle vivant absent du rapport Zelnik : le Prodiss s’insurge

8 Janvier 2010 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Spectacle vivant


Le Prodiss s’insurge contre l’absence de mesures en faveur du spectacle vivant dans les conclusions du rapport Zelnik. « On colmate les brèches d’un système à bout de souffle au lieu de le régénérer en prenant en compte les mutations de l’économie du secteur musical » estime le syndicat national des producteurs, diffuseurs et salles de spectacles.

« Après la loi Hadopi et le rapport Kosciusko-Morizet, la mission « Création et Internet » constituait un nouvel espoir pour le spectacle vivant, pillé par les captations illicites. Les producteurs de spectacles qui déploient un vrai savoir-faire et des moyens financiers conséquents ne sont pas en mesure de protéger le fruit de leurs investissements » explique le Prodiss, qui ne cache pas son mécontentement : « Dans le rapport Zelnik, le vide est sidéral : aucune réponse apportée à la demande des producteurs de spectacles d’un droit de propriété intellectuelle sur les images des spectacles qu’ils conçoivent et financent ; aucun crédit d’impôt pour la scène afin de soutenir le développement de nouveaux talents et la diversité artistique ».

Pour le syndicat, « le ministère de la Culture confirme ici la réponse surréaliste apportée le 10 novembre 2009 à Mme Marie-Josée Roig, députée du Vaucluse, relevant que la création d’un droit protecteur de la scène contreviendrait à l’harmonisation des droits voisins prévue par le droit communautaire (alors même que l’Allemagne en dispose !), et que la création d’un droit voisin aboutirait à bouleverser les termes de la négociation économique avec les autres acteurs de la création au bénéfice des producteurs de spectacles ! ».

Considérant que « l’autisme des pouvoirs publics va précipiter la débâcle de la musique alors même que la scène s’acharne, chaque jour plus difficilement, à promouvoir la création artistique », le Prodiss saisit l’Etat : « il est urgent de rectifier le tir ! ».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article