Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Le site de streaming Jiwa en liquidation judiciaire

7 Août 2010 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Musique en ligne

Jiwa.fr, la plateforme française de streaming musical, baisse le rideau. Le tribunal de commerce de Paris a prononcé la liquidation judiciaire du site le 29 juillet. Lancé en 2008 par Jean-Marc Plueger (qui a dirigé une web agency) et Thierry Rueda (ex-producteur et fondateur du label Inca Music) qui en détenaient chacun 40 %, aux côtés de quelques business angels, Jiwa proposait un service d’écoute gratuite de musique en ligne, financé par la publicité (à l’instar de Deezer, musicMe et Spotify) mais n’est jamais parvenu à mettre en place un modèle économique fiable.

« Les conditions commerciales imposées par les majors font qu’aucun business de musique sur Internet n’est viable » estiment ses dirigeants qui s’étaient plaints ces derniers mois des « exigences déraisonnables » qui leur étaient imposées. Sony Music demandait 400 000 euros par an pour l’exploitation de son catalogue, EMI 250 000 euros, Universal 180 000 euros et Warner (qui s’est retiré du site en février) 100 000 euros par tranche de 18 mois. Alors que les recettes publicitaires du site n’ont pas dépassé 300 000 euros l’an dernier, les minimums garantis reversés aux majors – sans relation avec l’écoute réelle des titres sur la plateforme - ont représenté environ 1 milliard… Etranglement garanti. Sans parler du paiement aux ayants-droit (1 à 3 centimes d’euros par écoute). « Un modèle impossible à tenir sur le long terme » dénonce Jean-Marc Plueger, et qui a plongé Jiwa dans une dette de 2 millions d’euros.

Le site a coupé l’accès à la musique à la demande. Seules les playlists des « jiwers » restent encore accessibles pour le moment en mode radio. « Nous recherchons activement des repreneurs afin que l'aventure Jiwa puisse se poursuivre… » indique toutefois l’équipe. «Le secteur est clairement menacé. Aujourd'hui, personne n'y est bénéficiaire. Ceux qui peuvent continuer s'appuient sur des groupes plus importants » note Jean-Marc Plueger, en faisant référence à son grand frère Deezer, qui vient de s’adosser à Orange.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article