Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

Le site de musique en ligne Beezik jette l’éponge

8 Mars 2013 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Musique en ligne

Six mois après avoir signé un accord avec Warner, Beezik.com vient d’annoncer à Frenchweb sa fermeture prochaine. Le seul site français de téléchargement légal et gratuit déclare forfait. Lancé en juin 2009, il avait été racheté en septembre 2012 par eBuzzing, groupe de communication présent dans 7 pays (et prochainement aux Etats-Unis), qui détient la plateforme de blogs Overblog et la régie publicitaire BeeAd, spécialiste de la diffusion de publicités vidéo sur les médias sociaux. Il s’agit là d’une fermeture « volontaire » pour Beezik qui – avec un catalogue de 8 millions de titres, 3 millions de membres, et 2 millions de téléchargements mensuels financés par la publicité – est à l’équilibre. Mais le site n’est pas jugé suffisamment rentable « du fait des droits à payer aux maisons de disques » déclare sur son blog, Pierre Chappaz, qui dirige le groupe, en ajoutant n’avoir « pas de temps à perdre en négociations interminables dans l’espoir d’obtenir un partenariat plus équilibré ».

Autre raison évoquée : Beezik n’est pas assez exportable. Incompatible avec la stratégie de développement international d’eBuzzing. « Un site franco-français de musique, très difficilement exportable pour des raisons liées aux exigences des maisons de disques, n’avait plus vraiment de sens dans la stratégie du groupe » résume Jean Canzoneri, co-fondateur et président de Beezik. « Il serait extrêmement difficile de l’internationaliser ». Enfin, la concurrence des géants américains ou européens (Spotify, Dezer) et les distorsions de fiscalité dont ils bénéficient lui laissaient peu de marge. « Beezik était la seule offre gratuite rentable. Les maisons de disques auraient été un peu plus raisonnables, on aurait pu continuer. Mais on ne peut pas travailler juste pour être à l’équilibre » résume Jean Canzoneri.

La fermeture sera effective d’ici quelques semaines. L’ensemble des employés se verront confiées d’autres missions au sein du groupe, assurent ses dirigeants. dont la croissance est exponentielle. Jean Canzoneri veut à nouveau se concentrer sur le marché de la communication vidéo (« cette activité est en pleine croissance. Ça nous semblait compliqué de faire les deux choses en même temps »). Quant aux fichiers téléchargés par les utilisateurs de Beezik, une partie risque d’être perdue, puisqu’un quart du catalogue comporte des DRM et nécessite de se connecter au moins une fois par mois pour renouveler les licences de détention des titres. Le site se dit « en train de négocier dur comme fer avec les ayants droit » pour que les utilisateurs puissent conserver leurs fichiers.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article