Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

Le Midem 2015 s'installe en juin : nouveautés et perspectives…

19 Janvier 2015 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Evénements pros

C’est un Midem renouvelé qui s’annonce en 2015. Le changement le plus marquant concerne la date. Après 48 éditions, l’événement leader du music business international quitte ses habitudes hivernales pour se dérouler du 5 au 8 juin. Un changement d’ambiance assuré et des perspectives ensoleillées pour oublier la météo maussade de Cannes lors des dernières éditions.

« Le beau temps n’est pas une fin en soi mais un facilitateur », explique Bruno Crolot, directeur du Midem. « Nous ne voulions plus donner l’impression d’être entre nous, comme c’était le cas fin janvier. Mais d’autres raisons nous y ont conduit : beaucoup d’artistes et managers sont sur la route en juin, il leur sera plus facile de faire un crochet au Midem. Les nouvelles dates nous évitent aussi d’être en conflit par rapport aux Grammy Awards et donc la participation des Américains au Midem,  et de tomber en plein Nouvel an chinois (15 jours de fête), un continent en forte croissance pour nous. Nous avons consulté un certain nombre de nos clients, qui y étaient très favorables ».

Quant à l’incidence du changement de date sur le prix des chambres d’hôtels et la déambulation des professionnels à Cannes, plus fréquentée en juin, Bruno Crolot assure que les hausses de prix seront minimes (accords hôteliers conclus en novembre dernier) et que l’idée est justement d’ouvrir le Midem au-delà du B to B. « L’édition 2015 s’annonce très bien. Nous voulons susciter l’envie, créer un environnement plus dynamique, plus ouvert et propice au développement de nouveaux formats et de nouvelles composantes » déclare le directeur du marché.

Le Midem s’ouvre au B to C

Se voulant représentatif du nouvel écosystème de la musique, le Midem veut devenir une plateforme d’artistes à l’international, qualitative et reconnue (« c’est notre objectif pour les 3 ou 4 années à venir »), comme l’illustre le lancement du programme Midem Artists Accelerator ; élargir la participation du core business (« aller chercher les jeunes labels, la nouvelle génération ») ; travailler davantage sur le live (« de la même façon que le core business ») et élargir encore la présence des technologies, notamment en y intégrant les objets connectés. Une troisième catégorie est d’ailleurs ajoutée en ce sens à la compétition Midem Lab (date limite des candidatures le 5 mars) et le programme des conférences tiendra compte de ce nouvel aspect.

En termes de conférences, seront toujours proposés les Midem Talks, sessions plénières en fin de journée, les keynotes, la Midem Academy, les ateliers sur la zone Innovation Factory (workshops), avec les pitches du Midem Lab et du Hack Day... A noter, l’espace Music Business Stage, réunissant les zones musique & marques et social engagement) pour tous les sujets de fond.

La grande nouveauté historique du Midem 2015 sera l’ouverture d’une nouvelle zone d’exposition destinée au grand public, la Midem Discovery Zone, à l’accès gratuit et couplée avec le festival. Innovations, consommation de musique, services, applications, hardware, objets connectés, plateformes y seront présentées. « L’enjeu est double, à la fois connecter le B to B et le B to C, et faire venir de nouveaux acteurs et de nouveaux exposants »

L’équipe du Midem travaille par ailleurs sur la mise en place d’un « temps politique », avec pour objectif de reconstituer un sommet des ministres de la Culture européens, voire davantage, développer la présence de députés européens et créer les conditions d’échanges multilatéraux. « C’est un gros chantier, très dépendant de forces tierces, mais nous préparons le terrain… » confie Bruno Crolot, en indiquant que la ministre de la Culture allemande a déjà confirmé sa présence.

Une offre de concerts renouvelée

« On s’est cherché pendant 3 ans. D’autant que nous ne sommes pas équipés d’infrastructures. Nous ne sommes pas Reeperbahn ou Eurosonic » précise Bruno Crolot, qui veut remettre les concerts au cœur du festival. Exit le Magic Mirrors, installé ces dernières années devant le Palais des festivals. Le Midem démarrera le vendredi avec une grande soirée d’ouverture au Carlton dédiée au pays à l’honneur pour cette édition 2015 (bientôt annoncé). Pour rappel, le Midem n’avait pas fait de soirée d’ouverture depuis l’événement « French vibes » en 2011. Une soirée VIP se tiendra le samedi soir. Des concerts sur la plage sont prévus (la période s’y prêtera), ainsi que des « showcases pays » (notamment asiatiques) au Salon des Ambassadeurs du Palais des festivals, un grand concert classique et jazz, une chorale à l’église, sans oublier l’opération Midem Artists Accelerator avec une scène ouverte à l’Espace Pantiero, d’une capacité de 4 à 5 000 personnes.

Croissance de participation visée

A six mois de son édition 2015, l’équipe du Midem est confiante quant à la participation des professionnels. « Les chiffres sont très positifs, avec une poussée de la présence américaine et des technologies, et nous avons déjà renouvelé 70% de nos grands pavillons » confie Bruno Crolot, qui vise cette année une croissance, « ce qui serait la première fois depuis 2005 ».

Pour les accréditations, les tarifs sont avantageux si l’on s’inscrit en amont : 600 € jusqu’au 31 janvier, 700 € jusqu’au 31 mars, 800 € jusqu’au 4 juin, 900 € au-delà. Tarifs spéciaux de 495 € pour les « young companies » (moins de 3 ans d’existence et moins de 10 personnes) et de 295 € pour les artistes (membres d’une société de gestion des droits) et les étudiants. Voir le site www.midem.com.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article