Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

Le Midem 2014, « boîte à outils » pour soutenir la croissance

2 Décembre 2013 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Evénements pros

Back to growth? Make it sustainable! (Retour à la croissance? Rendons-la durable!), c’est le slogan et la thématique qu’adopte le Midem pour son édition 2014 qui aura lieu du 1er au 4 février à Cannes. Après avoir opéré une mue spectaculaire en 2012 (une refonte totale pour refléter le nouvel écosystème de la musique, bien au-delà du « core business »), le Midem « se positionne comme boîte à outils pour soutenir cette croissance », explique son directeur Bruno Crolot, évoquant les chiffres positifs publiés par l’IFPI et ceux du Snep pour le marché français. Pour coller au mieux au nouveau visage du secteur, le marché B2B s’adresse clairement à quatre cibles : le cœur de métier, les acteurs technologiques, les artistes, les agences et marques, avec des programmes et événements qui leur seront spécifiquement destinés.

L’édition 2014 inaugurera des « Midem Talks », ensemble de conférences réunissant l’ensemble de cet écosystème et qui comprendra des « Visionary Talks » de dirigeants qui font avancer l’industrie de la musique et des « Industry Talks » sur des thèmes clés pour le music business d’aujourd’hui. Pour les premiers, Olivier François (gourou du marketing chez Chrysler et Fiat) interviendra sur les partenariats entre musique et marques, la chanteuse Rita Ora et Rio Caraeff (président de Vevo) parleront de leur partenariat et de l’impact des vidéos, Marc Geiger (directeur de la division musique de l’agence William Morris) exposera sa vision de l’avenir de la filière musicale et proposera un nouveau modèle, et le compositeur Jean-Michel Jarre (président de la Cisac) s’exprimera sur la rémunération du travail des créateurs à sa juste valeur. Pour les seconds, une douzaine de personnalités clés sont programmées, dont Scott Cohen (fondateur de The Orchard), Geoff Taylor (BPI et Brit Awards) ou Alison Wendham (Association of Independant Music).

> Pour la filière musicale traditionnelle, les conférences intègreront des personnalités de Warner Music, IFPI, Atlantic Records, la Cisac, Epic Records, peermusic, Epitaph… Autres programmes proposés : la Midem Academy (12 cours sur l’industrie musicale « pour les nuls », l’entrepreneuriat et le marketing), le Legal Summit (organisé par l’International Association of Entertainment Lawyers) qui permet une vision à 360° des aspects juridiques actuels, le programme de formation professionnelle continue (DIF) en association avec le Berklee College of Music, SciencesPo et l’Irma (12 heures de cours en marketing et monétisation des œuvres, avec le choix entre 3 parcours : label, éditeur ou auteur-compositeur) et une série de networkings : rencontrer les managers (en association avec IMMF), les éditeurs (avec ICMP), les experts en marques, publicités et synchronisation, les indépendants (avec Impala/Winà, les sociétés d’auteurs (avec la Cisac), les avocats (avec l’IAEL), les pays…

> Plusieurs sessions « Les artistes parlent aux artistes » (notamment avec Chuck D, leader et co-fondateur de Public Enemy) sont annoncées, ainsi que des panels de discussions Artistes & Fans ; « Les labels tirent parti de l’engagement des fans », « Construire une carrière artistique, de la découverte au succès » ou encore une rencontre avec Seymour Stein, président et fondateur de Sire Records et vice-président de Warner Bros Records, autre personnalité de ce Midem 2014.

> Côté technologies, un programme de conférences dédié accueillera une douzaine de dirigeants (de Pandora, Vivo, Electric Creative CoLab, Live Nation, We Make Awesome, Sony Music Latin, Paracadute, Collective Digital Studio, Napster, Samsung, Base79… S’y ajoutent des panels de discussions et ateliers sur des sujets tels « Les développeurs sont les nouvelles rock stars », « Réseaux de multidistribution (MCN) : l’essor des machines » ou « Les droits numériques et les questions transfrontalières ». Ce sera aussi la 7ème édition du Midem Lab présentant les start-up les plus innovantes (30 au total) dans les catégories « découverte musicale, recommandation et création », « marketing et fidélisation des nouveaux consommateurs », « vente directe au consommateur et monétisation des contenus ». Le 4ème Midem Hack Day réunira 30 développeurs, hackers et créatifs du monde entier pendant 48h pour imaginer et concevoir une nouvelle génération d’applications liées à la musique, qui seront présentées au public le lundi 3 février. Enfin, le Midem proposera OpenMic (Because your voice counts !), une nouvelle compétition invitant les participants au marché à proposer des sessions de conférences.

> Les marques auront elles aussi leurs conférences, avec des dirigeants et music supervisors de Vice, Warner, Chrysler, Nike, Microsoft, Believe, Leo Burnett, Songs Music Publishing, Grey, Activision, Electronic Arts, Ogilvy ; des panels de discussion sur « Musique et marques : opportunités de croissance pour l’industrie musicale » et « Le marché de la synchronisation » ; des études de cas (Replay, Charli XCX…) ; des « Sync sessions » ; et la 3ème Midem Marketing Competition, ouverte aux agences et marques les plus créatives au monde (10 finalistes sélectionnés par Contagious). Nouveauté à signaler : The Global Sync & Brands Summit le 3 février, une table ronde de 2 heures qui mettra en relation dix music supervisors de premier plan, issus du cinéma, de la télévision, des jeux vidéo, des agences et des marques, avec des propriétaires de contenus du monde entier.

> En ce qui concerne les concerts, deux changements sont à signaler pour cette édition 2014. Le marché abandonne après deux ans sa programmation Midem Off dans les bars et clubs du centre Cannes (trop lourd à gérer) et a revu son dispositif Midem Festival, accueilli dans deux Magic Mirrors dressés devant le Palais des Festivals (dont l’un dédié au Brésil, pays à l’honneur lors de cette édition. Plus de programmation d’artistes confirmés comme Madness, C2C ou Lou Doillon lors de la précédente édition (« ce n’est pas ce que nos clients attendent »), mais des showcases le midi pour des groupes et artistes en devenir de 12h à 14h30, des happy hours de 18h30 à 20h et des sessions du soir dédiées aux « pavillons pays », avec chaque soir de 20h à minuit trois ou quatre artistes de Taiwan (le samedi 1er), de Corée du Sud (le dimanche 2) et de Malaisie (le lundi 3).

Le Midem veut aussi « être un outil toute l’année », annonce Bruno Crolot, qui veut faire exister la marque en dehors de Cannes et redévelopper la présence de la société à l’étranger, comme l’illustrent la Dubaï Music Week organisée en septembre dernier avec Quincy Jones Productions, le sommet itinérant « Rethink Music ! » (accueilli à Berlin en octobre) ou le projet d’internationaliser la Midem Academy en Allemagne, en Asie et en Amérique latine.   

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article