Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Le budget de la culture en hausse de 2,1% pour 2011

4 Octobre 2010 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Politiques culturelles

Frédéric Mitterrand a présenté le budget du ministère de la Culture et de la Communication pour 2011. Celui-ci, avec près de 7,5 milliards d’euros, soit 154 M€ de plus qu’en 2010, est en hausse de 2,1 %. Les crédits de la mission Culture (patrimoines, création, transmission des savoirs et démocratisation de la culture) progressent de 1,1 % à 2,70 Md€, et ceux de la mission Médias, livre et industries culturelles de 2,8 % à 4,68 Md€ (dont 3,22 Md€ liés à la redevance audiovisuelle et 1,46 M€ de crédits budgétaires).

Spectacle vivant

Préserver le dynamisme du secteur du spectacle vivant, figure au second rang des huit priorités du ministère qui y consacrera 663 M€, soit une enveloppe maintenue par rapport à 2010. « Cette stabilisation des crédits est la contrepartie d'une volonté partagée de poursuivre la mise en œuvre des orientations issues des entretiens de Valois : nouveaux cahiers des charges et des missions des labels, lancement de la réforme des aides aux équipes artistiques avec l'entrée en vigueur des nouvelles modalités de fonctionnement des comités d'experts » indique le ministre.

En fonctionnement, les crédits des opérateurs et des structures labellisées ou relevant des réseaux du spectacle vivant sont stabilisés. Les crédits versés aux artistes et aux compagnies sont également reconduits, « afin de maintenir les capacités de création, de production et de diffusion des œuvres présentées ». Le budget du spectacle vivant en régions est reconduit à hauteur de 276 M€ (avec notamment la construction d’équipements complémentaires dans le domaine des musiques actuelles, dont une Smac à Nîmes), « permettant un soutien très fort de l’Etat à ce secteur aux côtés des collectivités locales » ajoute le ministère en soulignant que 2011 sera une année clé, dans la redéfinition du périmètre de l’intervention de l’Etat et ses modalités d’intervention pour le spectacle vivant. « Par ailleurs, la réflexion sur les relations entre secteur public et secteur privé, et sur les festivals et les conditions de production et de diffusion, sera poursuivie au sein de groupes de travail ».

Industries culturelles

Le ministre rappelle que le secteur de la musique enregistrée a perdu 60 % de sa valeur entre 2003 et 2010 et que, dans ce contexte, « l’action publique en faveur de la création et du renouvellement des talents reste un axe fort de la politique du ministère » dans ce secteur ». Ont été évoqués les mécanismes de soutien à la création : le FCM, le crédit d’impôt en faveur de la production phonographique (qui a représenté en 2009 une dépense fiscale évaluée à 4,3 M€) et le rapport de la mission « Création et Internet » confiée à Patrick Zelnik, Guillaume Cerutti et Jacques Toubon. « En 2011, il s’agira de mettre en œuvre la majorité de ces préconisations et d’en mesurer l’impact, notamment en ce qui concerne le renouvellement de la création, le maintien de la diversité des œuvres et l’accès de tous aux contenus culturels » indique la rue de Valois. En complément, l’Hadopi mise en place en 2010, sera opérationnelle avec un budget de 12 M€.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article