Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Laborie Classique & Jazz passe chez Abeille Musique

26 Novembre 2010 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Entreprises

La Fondation La Borie a entériné une nouvelle collaboration avec Abeille Musique autour de son label Laborie Classique & Jazz, auparavant chez Naïve. « Nous avons été séduits par leur dynamique d’équipe, leur grande réactivité et leur soutien. Nous apprécions leur travail à l’export. Abeille n’a pas l’exclusivité pour l’étranger, c’est un stimulant pour nous. Et l’aspect téléchargement est leur point fort, avec la plate-forme Qobuz », commente Nicolas Sarre, responsable du classique, qui est l’un des deux axes du label (6 à 10 sorties par an), avec notamment Christophe Coing et ses deux ensembles, l’Ensemble baroque de Limoges (qui inaugure une nouvelle collection, « Parenthèses ») et le Quatuor Mosaïques, ainsi que le quintet de Félicien David. De son côté, Laborie Jazz compte dans sa production Anne Paceo, Diederick Wissels, Benjamin Moussay, Paul Lay, Yaron Herman et le Emile Parisien Quartet « Nous donnons la priorité aux jeunes talents, essentiellement compositeurs, et nous nous travaillons sur le fond avec les artistes » souligne Jean-Michel Leygonie, directeur artistique de Laborie Jazz. 

Mais le label n’est qu’une partie d’un ensemble étonnant. La Fondation La Borie, installée dans un superbe château à Solignac (Limousin), c’est aussi un lieu de résidences de création (qui accueille chaque année 250 artistes venus du monde entier), un lieu de spectacle et de concerts, un studio d’enregistrement, un lieu de formation professionnelle (nous voulons former une cinquante de jeunes par an aux métiers du son), un lieu de recherche (en convention avec l’Université de Limoges) où se réunissent artistes et scientifiques autour la musique… « La diversification est notre manière de survivre dans ce marasme économique » explique Nicolas Sarre. La Fondation, financée à 50 % par des revenus propres, fourmille de projets pour apporter une économie parallèle au lieu, comme l’installation prochaine d’un pôle de sémiologie, des outils pédagogiques autour du son pour les enfants, ou encore la création d’un Jardin des Sons et des Lumières, « une vraie vitrine touristique et culturelle » dont le design sonore est confié à Louis Dandrel. Voir le site www.ebl-laborie.com

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article