Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

L’Ifcic renforce ses capacités de soutien à la filière musicale

22 Novembre 2011 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Aides & Financements

 

L’Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries Culturelles (Ifcic) renforce son action en faveur de la filière musicale avec la mise en œuvre de deux nouvelles mesures. Tout d’abord grâce un abondement de 10 millions d’euros de son Fonds d’Avances aux Industries Musicales (FAIM) en provenance de la Caisse des Dépôts et Consignations. Cette nouvelle dotation, qui figurait parmi les préconisations de la mission « Création et Internet » (janvier 2010), permettra un soutien renforcé au développement de l’offre légale de musique en ligne avec des capacités doublement confortées.

Le maximum de l’avance à laquelle une entreprise pourra prétendre sera désormais de 1 500 000 euros, contre 800 000 euros précédemment, et les éditeurs de services de musique en ligne pourront accéder à des quasi-fonds propres sous forme d’avances participatives bénéficiant de modalités de remboursement adaptées à leurs besoins (durée d’amortissement maximum portée à 7 ans, période de franchise pouvant aller jusqu’à 2 ans). « A ce jour, le FAIM a octroyé 12,3 M€ d’avances remboursables en appui de 44 M€ d’investissements réalisés par 67 entreprises indépendantes. Plus de la moitié des avances a été consentie à des entreprises dont le plan de financement comprenait également un emprunt bancaire garanti », indique l’Ifcic. 

Autre mesure nouvelle : le dispositif de garantie sur le fonds « industries culturelles » (livre, musique, théâtre, danse…) de l’institut est élargi. Les crédits octroyés aux entreprises éligibles pourront désormais être garantis à 70% jusqu’à un montant de 150 000 euros, contre 100 000 euros précédemment). L’octroi de ce taux de garantie majoré sur les crédits aux entreprises relevant de ce fonds constitue le plus souvent une condition décisive d’intervention des banques, notamment en faveur des très petites entreprises (TPE), souligne l’organisme. « Ces deux dispositifs sont particulièrement bienvenus alors que la conjoncture freine toujours l’accès au crédit bancaire et qu’une nouvelle mission d’étude confirme le soutien qui doit être apporté à la filière musicale », commente Sébastien Saunier, directeur Crédits aux entreprises. Détails sur le site www.ifcic.fr.

Au 1er septembre 2011, l’IFCIC garantissait, tous secteurs confondus, plus de 905 millions d’euros de crédits.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article