Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Gestion collective : l’Adami réagit aux propos du Snep

16 Septembre 2010 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Points de vue

L’Adami réagit vivement à la position du Syndicat national de l’édition phonographique, qui a récemment réaffirmé sa ferme opposition à la gestion collective des droits numériques, et plus particulièrement aux propos tenus à GL Connection par son directeur général David El Sayegh. Dans un communiqué, la société civile des artistes-interprètes « tient à faire part de son indignation quant à la manière dont le Snep aborde le démarrage de la médiation », à quelques jours des premières réunions conduites par Emmanuel Hoog pour le compte du gouvernement. « Brocarder la gestion collective avant tout débat, tout comme accuser l’Adami de préférer son chiffre d’affaires à l’intérêt des artistes, est indigne » s’offusque la société civile,

Rappelant que, selon sa dernière étude, le revenu moyen des artistes professionnels de la musique s’élève aujourd’hui à 15 000 euros annuels (« C’est peu et malheureusement, sur internet, avec une rémunération d’1/1000ème d’euro par « clic » en streaming, on peut douter que leur situation s’améliore »), que deux des quatre principales offres françaises (et légales) de streaming ont disparu,  cet été et que la crise du disque touche autant les artistes que les producteurs, l’Adami considère que « la gestion collective, objet de tant de fièvre, demeure plus que jamais une alternative crédible pour la juste rémunération de tous : artistes, producteurs et plateformes ». Elle souligne que les artistes-interprètes eux-mêmes, interrogés pour son compte par Opinon Way, se sont prononcés à 70% en faveur d’une gestion collective de leurs droits sur internet.

Elle ajoute : « Pour revenir aux déclarations du Snep, on ne peut d’un côté redouter que la médiation d’Emmanuel Hoog ne devienne une « guerre de tranchées » et de l’autre tout faire pour qu’il en soit ainsi. En dépit de ces propos regrettables, l’Adami abordera la médiation avec des propositions concrètes et réalistes. Elles seront bientôt publiques ».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article