Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

Ce que le Snep attend de la ministre de la Culture…

11 Septembre 2014 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Economie & marché

Madame la Ministre, accompagnez-nous sur le chemin du retour à la croissance ! C’est en ces termes que le Syndicat national de l’Edition phonographique demande à la nouvelle héritière du poste de soutenir les producteurs. Lesquels « ne cessent de travailler à la constitution d’une offre légale de musique en ligne variée, accessible et qui rémunère la création » assure le Snep. « Nous avons fait, plus que d’autres industries, notre révolution numérique. On continue... Le marché apporte des promesses pour l’avenir mais on ne veut pas que cette dynamique soit fragilisée », explique son directeur général, Guillaume Leblanc. Le Snep réclame 3 mesures « de bon sens, pragmatiques et ambitieuses, consensuelles au sein de la filière et qui ne coûtent rien à l’Etat » : la première pour préserver la diversité musicale à la radio, soulignant la baisse du nombre de titres francophones mis en playlists (394 au 1er semestre 2014, contre 784 cinq ans plus tôt), la baisse de l’audience des diffusions francophones (pour la 7e année consécutive) et celle des nouveautés mises en radio. La seconde pour lutter contre la concurrence déloyale que représente le piratage, en mettant en œuvre les propositions du rapport Imbert-Quaretta. Enfin, la troisième pour faire progresser les droits voisins, considérant qu’ils « doivent davantage compenser les effets de la restructuration du marché de la musique enregistrée ». Les producteurs réclament de réunir le plus tôt possible, sous l’autorité de la ministre, la commission copie privée (« prise en otage depuis 22 mois » suite au départ des représentants des industriels, qu’il faut remplacer) d’une part, et la commission de la rémunération équitable d’autre part. « Cette rémunération n’est pas au niveau des droits d’auteur. Il y a une équité à rattraper » estime le Snep qui veut se mettre autour de la table avec les radios et les lieux sonorisés pour en réévaluer les barèmes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article