Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GL CONNECTION

Bureau Export : bilan 2013 et perspectives 2014

6 Février 2014 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Aides & Financements

Le Bureau Export a attribué 1,16 million d’euros (soit 37% de son budget total) d’aides financières aux professionnels français en 2013, dont 485 K€ en aides aux actions de promotion (via la Commission Promotion et la Commission Classique, dont 180 K€ aux 9 lauréats de la Bourse Export), 220 K€ en aides aux tournées à l’international (via la Commission CNV-Bureau Export), 290 K€ en aides à la promotion et au spectacle vivant apportées par les 5 antennes du Bureau Export et 168 K€ via les fonds à la musique contemporaine (antennes de Londres & Berlin).

S’y ajoutent 1,3 million d’euros (42% du budget total) d’aides non-financières fournies aux professionnels français : conseil, mise en relation, veille & promotion, invitation en France de 134 professionnels internationaux à Paris ou à l’occasion de festivals/salons (Babel Med, Printemps de Bourges, Jazz sous les Pommiers, Francofolies de La Rochelle, MaMA, Classique First! et Trans Musicales), organisation de 1 221 rendez-vous individuels/speed meetings pour 148 structures françaises, et présence sur 26 salons/festivals internationaux dans 12 pays (Reeperbahn, Womex, Great Escape, SXSW, Eurosonic, ClassicalNext, Osheaga, TIMM, Midem…).

L’an dernier, ce sont 100 structures (parmi les 280 membres du Bureau Export) et 144 artistes qui ont été aidés financièrement, tandis que 3 477 concerts ont été soutenus logistiquement, promotionnellement ou financièrement par les antennes de l’organisme à Berlin, Londres, New York, São Paulo et Tokyo. Les succès 2013 : Zaz, Phoenix, Stromae, C2C, Lou Doillon, Carla Bruni, Alex Hepburn, Woodkid, Kavinsky, David Guetta, Major Lazer, Ballaké Sissoko, Christine Salem, Ibrahim Maalouf, les violonistes Patricia Kopatchinskaja et Isabelle Faust ou encore le chef d’orchestre René Jacobs…

A noter que le nouveau programme bourseexport (aide forfaitaire et exceptionnelle de 20 000€ au producteur phonographique ou à l’éditeur d’un artiste dans le but d’accompagner son développement sur plusieurs territoires + conseil, accompagnement personnalisé et mise en avant spécifique) lancé l’an dernier est reconduit pour 2014 en raison de retours très positifs. Neuf artistes en ont bénéficié en 2013 : As Animals (Atmosphériques), Asa (Naïve), Aufgang (InFiné), C2C (Universal), Christine & the Queens (Because), Club Cheval (Warner), Shaka Ponk (Tôt ou Tard), The Dø (Wagram) et Zaz (Sony). La prochaine commission « bourseexport » se réunira en juin prochain.

En 2013, les partenaires de l’organisme avaient décidé de s’impliquer davantage dans la stratégie de son dispositif et se concerter pour redessiner l’outil. En a découlé la décision de rapprocher le Bureau Export et l’association Francophonie Diffusion, absorbée au 1er janvier dernier. Ce qui devrait aboutir dans les prochains mois à plusieurs propositions visant à faire de cette fusion « un organisme plus solide, capable de répondre encore mieux aux ambitions internationales de la filière musicale française ». L’un des enjeux majeurs de 2014 sera notamment de proposer une expertise locale qui ne se limite pas aux 5 pays où le bureauexport dispose actuellement d’antennes, mais qui devra être renforcée dans les territoires « export » les plus stratégiques, en s’appuyant sur l’expertise développée depuis cinq ans par le responsable Développement International du Bureau Export à Paris. « Cette expertise locale permettant une veille de marché efficace et l’identification de contacts professionnels qualifiés, devra se mettre en place en bonne intelligence avec les réseaux culturel et économique français à l’étranger » indique son président, Olivier Nusse.

Le Bureau Export a bénéficié d’un budget de 3,1M€ en 2013, dont 1,37 M€ (44%) financés par les pouvoirs publics et 1,37 M€ (44%) de la part des organismes professionnels de la filière musicale : SCPP et SPPF pour 619 k€, Sacem pour 441 k€, CNV pour 180 k€ (dont 120 k€ au titre de la Commission Export CNV-bureauexport) et FCM pour 128 k€. Les 12% restant (360 k€ provenant des sponsors et des adhésions).

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article