Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

BIS 2010 à Nantes : autres points forts et événements

18 Janvier 2010 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Evénements pros

► Les exposants

En parallèle aux nombreux événements programmés lors des Biennales Internationales du Spectacle, le salon des exposants et la Place des Tournées constitueront une opportunité unique en France de rencontrer, en un seul lieu, les acteurs, les organismes et les producteurs et tourneurs de référence du monde du spectacle. Pendant deux jours, les BIS rassembleront une centaine d’exposants autour de 5 thématiques :

▪ Equipements / Services : logiciels de billetterie, de paie et services divers : des prestataires vous proposent de découvrir leurs solutions et de profiter de démonstrations.

▪ Presse et édition : magazines et revues culturels, ouvrages spécialisés, présentation de nouveautés...

Avec également la Librairie des professionnels.

▪ Formations culturelles : centres de formation spécialisés dans le secteur culturel en France, formations courtes et longues, possibilités de financement.

▪ Organismes sociaux : pour tout savoir sur les obligations en matière de déclarations sociales mais aussi sur vos droits : formation, retraite, chômage...

▪ Organismes professionnels : centres d'information et de ressources, regroupements professionnels, syndicats…

► Place des Tournées

Par ailleurs, la Place des tournées, lancée en 2008, s’est imposée dès sa première édition comme le carrefour des producteurs et des tourneurs et comme un rendez-vous sans équivalent en France. Organisée au coeur des BIS avec un nouvel espace de 140 kiosques, ce salon permet les montages de projets et les échanges entre tourneurs et programmateurs de théâtres et salles de spectacle, de festivals et d’événements artistiques. Voir la liste des producteurs de spectacles et tourneurs qui ont confirmés leur présence sur la Place des Tournées 2010 au lien suivant : http://www.bis2010.com/fr/visiter.html.

► Ticket meeting

L'espace réservé à la billetterie de spectacles accueillera de nombreux acteurs du secteur, français et européen. Un espace d'information et de conseil pour retrouver les éditeurs de logiciels de billetterie, les systèmes de gestion des publics, les imprimeurs de billets, les réseaux de ventes... En plus des exposants, une rencontre est proposée le jeudi à 10h30 autour du thème "Billetterie : quelles nouveautés ? Quels nouveaux enjeux ? Et la dématérialisation ?

► La librairie des professionnels

Organisée en collaboration avec l'Irma, la Librairie des Professionnels proposera de nombreux ouvrages consacrés au spectacle vivant et à l'activité culturelle : musique, théatre, arts de la rue, cirque, danse, politique et socio-économie de la culture, guides pratiques, techniques, thématiques, annuaires professionnels, dictionnaires, etc. Le 21 janvier, Philippe Audubert dédicacera l’édition réactualisée de son ouvrage « Profession Entrepreneur de Spectacles » de 11h à 11h30, Opale/CNAR Culture présentera son document « Groupements d'employeurs et associations artistiques et culturelles » de 15h à 15h30 et Cendryne Roé dédicacera son livre « La circulation internationale du spectacle » (tout nouveau guide proposé par l’Irma) de 16h30 à 17h. A signaler aussi la nouvelle plateforme emplois et stages « irm@work » : on pourra déposer son cv dans la profilothèque les 20 et 21 toute la journée.

► L’économie des festivals de musiques actuelles présentée par le CNV

Le CNV a coordonné un groupe de travail constitué d'une dizaine de personnalités qualifiées, organisateurs de festivals pour la plupart, afin d'élaborer des indicateurs d'activité et d'évaluation des festivals. Le constat initial montrait que les porteurs de structures et de projets festivaliers ont besoin d'outils pour suivre l'économie de leur projet dans le temps et dans l'espace (au regard des autres festivals) et pour rendre compte à leurs partenaires (institutionnels, financiers…).

Dans le cadre de son activité Ressources et de collecte d'informations auprès des acteurs du secteur, le CNV est dorénavant en capacité de fournir aux structures des indicateurs quantitatifs portant sur les budgets des festivals, des indications concernant leurs caractéristiques, et de contribuer ainsi à définir une typologie du festival en France. Après une première présentation aux Transmusicales de Rennes, les résultats du groupe de travail seront présentés aux BIS le 21 janvier à 14h30.

► Coup de projecteur sur le développement durable

Pour la première fois, les BIS organisent un espace «Culture et développement durable», plateforme de rencontres et vitrine de multiples actions existant en France en matière de manifestations culturelles (chartes, prestataires, initiateurs, formateurs...). Une mine d'idées pour tous ceux qui s'intéressent au développement durable et à ses applications concrètes dans la filière du spectacle vivant.

Plusieurs rencontres sont également prévues le 21 janvier :

- un Grand débat (à 16h30) sur le thème «Développement durable et filière culturelle : le temps de l'action !» dans l'auditorium de 2000 places, avec Terra 21

- 3 tables-rondes : «Gobelets réutilisables : quels pièges, quelles solutions ?» (à 10h), «La gestion et la réduction des déchets événementiels» (à 11h), «Comment améliorer le travail en réseau des structures initiatrices de solutions durables appliqués aux rendez-vous culturels ?» (à 14h30)

- La présentation de l'outil ADERE (Auto Diagnostic Environnemental pour les Responsables d'Evénements) développé par l’Ademe.  

► Rencontres nationales «Politiques publiques et musiques actuelles»

Organisées les 19 et 20 janvier par de nombreux réseaux musiques actuelles et associations représentatives, ces rencontres vont permettre aux acteurs des musiques actuelles d'échanger sur leurs réalités et sur les difficultés et les succès qu'ils rencontrent, afin d'imaginer collectivement des perspectives. Il s'agira également de mettre en débat l'ensemble de leurs réflexions avec les élus et les techniciens de l'État (de l'administration centrale et des services déconcentrés), des collectivités territoriales, et les organisations professionnelles. Sous la forme de six forums, des thèmes transversaux autour de la coopération et de la co-construction dans le secteur des musiques actuelles seront abordés afin d'imaginer collectivement les politiques publiques à destination des musiques actuelles à partir d'expériences concrètes et probantes menées sur les territoires.

La journée du 19 sera destinée exclusivement aux adhérents des réseaux et fédérations, avec une séance plénière d’ouverture à 10h et trois forums (Observation à 10h30, Diversité d’initiatives et complémentarité de projets à 13h45, Les coopérations économiques à 15h45). La journée du 20 s’adressera aux acteurs, aux organisations professionnelles, aux élus et techniciens des collectivités, avec des forums sur « Les musiques actuelles et les populations » (10h45), « Quels modèles économiques ? » (13h30) et « Quelle gouvernance pour une co-construction des musiques actuelles ? (15h15) pour s’achever sur une synthèse conclusive : « Quelles visions prospectives pour les musiques actuelles sur nos territoires ? » à 17h.

Conférence de presse de l’UFISC, Union fédérale d'intervention des structures culturelles, sur le livre « Pour une autre économie de l'art et de la culture » le 20 janvier à 11h30.

Les associations culturelles employeuses, au nombre de 31 000 en France, représentent 92000 emplois en équivalent temps plein, 430 000 bénévoles et 4,8 millions d’adhérents. Depuis 2000, des fédérations de ce secteur se sont liées à des chercheurs en sciences sociales pour réfléchir à leurs valeurs et à leurs pratiques : en quoi, et à quelles conditions les initiatives artistiques et culturelles relèvent-elles de l’économie solidaire ? À partir de définitions, de points de vue et de récits de mobilisation, cet ouvrage collectif apporte des éléments de réponse. Il présente en particulier le Manifeste pour une autre économie de l’art et de la culture, produit d’une réflexion collective entre acteurs et chercheurs et signé par les organisations professionnelles réunies au sein de l’Union fédérale d’intervention des structures culturelles (UFISC). L’objectif des auteurs est de rendre visibles des initiatives et aussi de produire du débat : sur les modalités de travail, sur les équilibres économiques et la façon dont ceux-ci sont confortés ou non par les politiques publiques.

Cette conférence rassemblera les auteurs*, mais aussi les chercheurs - sociologues et économistes de la culture - ainsi que des acteurs de terrain, représentants de l'UFISC, qui ont participé à la rédaction de cet ouvrage. Ce rendez-vous sera notamment l'occasion d'échanger sur les liens entre culture et économie sociale et solidaire.

 (*) Bruno Colin est directeur de l’association Opale, Centre national d’appui et de ressources pour la filière culturelle (CNAR culture) et fut directeur de publication de la revue Culture et proximité. Arthur Gautier est chercheur au Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (LISE, CNRS-CNAM) et consultant en gestion de projets culturels. Co-auteurs : Philippe Berthelot – Gérôme Guibert – Shirley Harvey – Philippe Henry – Madeleine Hersent – Jean-Louis Laville – Jean-Michel Lucas – Patrick Viveret.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article