Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Benjamin Biolay, Olivia Ruiz et Izia triomphent aux Victoires

9 Mars 2010 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Tremplins & Distinctions

Pour leur 25ème édition, les Victoires de la Musique, qui étaient décernées le 6 mars au Zénith de Paris, ont consacré Benjamin Biolay, Olivia Ruiz et Izia, tous trois repartis avec deux trophées chacun. Une reconnaissance longtemps attendu pour le premier, couronné artiste-interprète masculin de l’année et tandis que son cinquième opus « La superbe » (paru chez Naïve, salué à sa sortie par la critique et certifié disque de platine) était élu « album de l’année ». La Victoire de l’artiste féminine est revenue à Olivia Ruiz (qui l’avait déjà obtenue en 2007), également récompensée dans la catégorie « clip de l’année » pour « Elle panique », réalisé par Valérie Pirson. Ce fut aussi la consécration pour Izia, la fille de Jacques Higelin. A 19 ans, visiblement surprise, elle se voit sacrée dans les catégories « révélation scène » et « album rock de l’année » pour son premier disque, sorti chez AZ / Universal.

Succès également pour Cœur de Pirate, récompensée de la Victoire enviée de la « chanson de l’année » pour « Comme des enfants », Pony Pony Run Run (révélation du public) et Yodelice (album révélation). Oxmo Puccino (musiques urbaines), Salif Keita (musiques du monde) et Birdy Nam Nam (musiques électroniques) complètent ce palmarès 2010 avec Johnny Hallyday (spectacle/tournée de l’année pour son « Tour 66 »). Un hommage a été rendu à Alain Bashung, disparu l’an dernier et également distingué. La Victoire du DVD de l’année a été décernée à « Alain Bashung à l’Olympia » (réalisé par Fabien Raymond) et un hommage a été rendu par Jean Fauque au chanteur disparu l’an dernier. Enfin, trois Victoires d’honneur ont été décernées au cours de la soirée : la première remise par le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand à Charles Aznavour (qui a salué la jeune génération qui fait avancer la chanson française « comme elle ne l’avait pas été depuis les Souchon, Cabrel et autres), la deuxième remise par Aznavour à Stevie Wonder (dont la présence constitua l’événement de cette 25ème cérémonie, au cours de laquelle il interpréta un medley de
ses tubes pour finir par son fameux « Superstition ») et la troisième distinguant Hugues Auffray pour l’ensemble de sa carrière.

Animée par Nagui, entouré de tous les présentateurs qui ont officié au cours des 24 éditions précédentes (Michel Drucker, Jean-Luc Delarue, Patrick Poivre d’Arvor, Patrick Sabatier, Daniela Lumbroso, Philippe Gildas, Caroline Tresca, Guillaume Durand, Christian Morin, Frédérique Bedos),
la cérémonie (de 4 heures) était retransmise en direct sur France 2 et France Inter. Elle a rassemblé plus de
3 millions de téléspectateurs (soit une part de marché de 19,7 %, en hausse de 0,6 point par rapport à l’an dernier), loin du score réalisé par « Les enfants de la télé » sur TF1 (plus de 5 millions de téléspectateurs).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article