Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Musique enregistrée : moins 16 % au premier trimestre

12 Mai 2009 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Economie & marché

 

Le marché de la musique enregistrée affiche une baisse de 16,4 % sur le premier trimestre en France, avec un chiffre d’affaires de 118.7 millions d’euros (chiffre éditeurs, en prix de gros hors taxe) contre 124.1 millions au premier trimestre 2008, a annoncé le Snep lors de son point presse trimestriel. Soit une perte de 23.3 millions d’euros en valeur, qui affecte essentiellement les ventes physiques, en chute de 18,5 %. Alors que la variété internationale se maintient (+ 0,2 %), la variété francophone perd 26,4 % de sa valeur et le classique 16 %.

Ventes physiques                      1er trimestre 2008       1er trimestre 2009              Evolution

Singles

                1.9 M€

             1.6 M€

          -17.4 %

Albums

            110.2 M€

           88.6 M€

          -19.5 %

Vidéo

              11.8 M€

           10.8 M€

            -8.2 %

Total

            124.1 M€

         101.1 M€

          -18.5 %

 

Alors qu’on répétait encore hier que le marché avait perdu 50 % en quelques années, la situation se cesse de se détériorer. Les ventes physiques du trimestre (101 M€) sont trois fois inférieures à leur niveau de 2002 (305 M€). Elles ont chuté de près de 67  % en sept ans. Le recul s’est nettement accéléré depuis 2006/2007, comme en témoigne le tableau suivant :

 

1er trimestre

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Ventes physiques

285

224

237

217 

161 

124

   101

Ventes de singles

30.1

20.6

14.7

   13.8

    5.1

    1.9

    1.6

Ventes d’albums

232

174

194

176

138

110

   88.6

Vidéomusiques

17

25

26

19

18

   11.8

   10.8

Variété francophone

166

140

155

119

102

     80

     59

Variété internationale

105

72

69

73

46

     32

32.6

 

De leur côté, les ventes numériques (15 % du marché global) affichent – pour la première fois – un léger recul, de 1 %. Si le téléchargement Internet a progressé de 13 % par rapport au premier trimestre 2008, la téléphonie mobile a chuté dans le même temps de 46 %. « Les sonneries ne seront bientôt plus qu’un souvenir » commente Christophe Lameignère, président du syndicat. Quant aux revenus du streaming (encore embryonnaires) et des abonnements, même s’ils ont été multipliés par 4.7 en un an, leur niveau reste loin des résultats escomptés.

Ventes numériques                  1er trimestre 2008       1er trimestre 2009                Evolution

Téléchargement internet

             7.1 M€

            8.0 M€          

+13.0 %

Téléphonie mobile

             9.9 M€

            5.3 M€          

-46 %

Streaming et abonnements

             0.9 M€

            4.3 M€              

          x par 4.7

Total

           17.9 M€

          17.6 M€

           -1.0 %

 

Evolution (1er trimestre)

      2006

       2007

       2008

       2009

Revenus numériques

      10.3

       11.0

       17.9

       17.6

Téléchargement internet

        3.6

         4.4

         7.1

         8.0

Téléphonie mobile à la carte

        6.4

         6.0

         9.9

         5.3

Revenus du streaming

        0.1

         0.5

         0.6

         1.2

Abonnements

        0.2

          -

         0.3

         3.1

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jessica 01/07/2009 12:41

La crise économique mondiale! Il touche tous les secteurs et les activités! Il est une réalité!