Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Spectacle : conclusions des Entretiens de Valois et orientations

2 Mars 2009 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Politiques culturelles


Christine Albanel a présenté en Conseil des ministres, le 18 février, une communication sur les conclusions des entretiens de Valois et les nouvelles orientations du spectacle vivant. Ces entretiens, qui se sont déroulés entre le 11 février entre le 11 février 2008 et le 30 janvier 2009 à l’initiative de la ministre de la Culture, ont rassemblé les représentants des collectivités territoriales, les syndicats d’employeurs et de salariés ainsi que des créateurs. Ils avaient pour objectifs de : renouer le fil parfois distendu du dialogue avec les collectivités territoriales, mettre en évidence la nécessité d’une réforme
de la politique de soutien au spectacle vivant et dégager des pistes pour ce faire.


A l’issue de la clôture de ce cycle de discussions (60 contributions, 235 participants, 170 réunions, 
420 heures de débats), a été remis à la ministre un rapport de synthèse dont les propositions s’articulent autour de trois axes : une rénovation de la gouvernance des politiques culturelles, un effort de clarification et d’efficacité des politiques d’aides publiques, une meilleure circulation des artistes et des œuvres.

Un des axes de la réforme consiste à clarifier les missions des différentes structures du spectacle vivant (centres dramatiques nationaux, scènes nationales, opéras nationaux en région...) et les financements que l’Etat leur apporte. Cette clarification s’accompagnera de la systématisation des contrats d’objectifs entre ces structures et l’Etat. Le partenariat avec les collectivités territoriales sera refondé, par la mise en place dans chaque région de « conférences du spectacle vivant », qui rassembleront collectivités publiques et professionnels pour permettre une meilleure articulation des politiques culturelles de l’Etat et des collectivités territoriales. Enfin, des mesures seront prises pour assurer une meilleure circulation des artistes et des productions, en France et en Europe, par exemple la création de passerelles entre le secteur public et le secteur privé ou l’incitation des professionnels à développer des réseaux européens de coproduction et de diffusion du spectacle vivant.


Le rapport préconise une meilleure organisation du secteur et la mobilisation de nouvelles ressources extrabudgétaires (pages 327 et suivantes). Parmi les pistes évoquées: l’instauration d’un fonds de soutien pour la création et la diffusion, concernant les secteurs non couverts actuellement, l’idée d’une taxe sur les jeux d’argent (à l’exemple de la Grande-Bretagne), d’une taxe sur les recettes tirées de la vente des produits dérivées et de celle des supports numériques qui découlent indirectement du spectacle vivant, la création d’un Centre national du spectacle vivant, à l’instar du CNV, la mise en place d’un dispositif national d’observation du spectacle piloté par l’Etat, les Collectivités territoriales et les professionnels, ou encore une loi d’orientation, considérant que « le spectacle vivant ne bénéficie d’aucun socle juridique ». A suivre donc.

 

On peut télécharger le rapport complet (336 pages) sur le site du ministère de la Culture, à l’adresse

http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/rapports/rapportEDV09.pdf

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article