Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Nouveaux plans sociaux chez Sony BMG et EMI

23 Mai 2008 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Entreprises


Les majors ne semblent pas encore sorties de la crise. Comme en témoigne le nouveau plan social (le deuxième) que la direction de Sony BMG France a récemment annoncé lors d’un comité d’entreprise. Un salarié sur trois serait concerné puisqu’on parle d’une suppression de 80 à 100 postes sur des effectifs actuels de 276 personnes. On sait déjà que Marc Hernandez, directeur général du label RCA, a quitté la semaine dernière la major qui pourrait se réorganiser autour de seulement deux labels. Sony BMG France devrait donc compter, à l’issue de cette restructuration, moins de 200 salariés alors qu’elle approchait les 500 avant le premier plan social de 2005 (lors de la fusion) qui s’était soldé par 188 départs. Soit une réduction de personnel de 58 % en trois ans, quand le Snep déplore que, dans l’industrie du disque, « le nombre de salariés permanents en France a été réduit de moitié en cinq ans ».

Chez EMI, l’ambiance est tout aussi morose puisqu’un nouveau plan social devrait être précisé dans les jours à venir. Ce serait le cinquième en France en huit ans, selon une source syndicale. Ses effectifs pourraient, comme chez Sony BMG, passer sous la barre des 200 salariés alors qu’EMI en employait plus de 550 en 1992. A côté, Universal Music France, qui n’a réduit ses troupes que de 15 % depuis le début de la crise, fera figure de mastodonte avec ses 650 salariés. « L’emploi n’est qu’une partie de l’iceberg ; ce qui est moins visible, c’est la réduction du nombre d’artistes dont s’occupent les maisons de disques » souligne son président, Pascal Nègre, dans Le Monde.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article