Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Les ventes physiques en recul de 23 % au premier trimestre

10 Mai 2008 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Economie & marché


Le marché de la musique enregistrée (en prix de gros HT, net de remises) s’est élevé à 141.8 millions d’euros en France au cours du premier trimestre 2008 selon les chiffres communiqués par le Snep lors de son dernier point presse. Soit un recul de 17.8 % par rapport au premier trimestre 2007. Encore est-il atténué par le développement des ventes numériques, puisque les seules ventes physiques  - avec un chiffre d’affaires de 124.1 millions d’euros – accusent une baisse de plus de 23 %. A période comparable, les singles ont chuté en valeur de 62 %, les albums de plus de 20 % et les vidéomusiques de près de 34 %. A titre indicatif, le marché physique s’élevait à 305 millions d’euros au premier trimestre 2002 : il a donc perdu 59 % de sa valeur en 6 ans !

 

Le marché physique au 1er trimestre 2008

 

Ventes en gros HT

Evol.

Ventes détail

Evol.

Singles

1.9 M€

-62.0 %

5.7 M€

-43 %

Albums

110.2 M€

-20.4 %

203 M€

-14 %

Vidéo

11.8 M€

-33.7 %

23 M€

-27 %

Total

124.1 M€

-23.2 %

231.7 millions

-16.5 %

Source Snep

 

Si les ventes numériques affichent une progression conséquente, elles sont encore loin de compenser la baisse globale de chiffre d’affaires. Avec moins de 18 millions d’euros (soit 61 % de mieux qu’à la même période de 2007), elles comptent pour 12.5 % du marché de la musique enregistrée sur les trois premiers mois de l’année, soit le double de leur poids un an plus tôt. On est encore loin des 23 % qu’elles pèsent aux Etats-Unis (chiffres 2007 que vient de publier la RIAA).

 

Le marché numérique au 1er trimestre 2008

 

Chiffre d’affaires

Evolution

Téléchargement

6.9 M€

+56.0 %

Téléphonie mobile

9.9 M€

+64.0 %

Streaming

0.6 M€

+22.0 %

Abonnements

0.3 M€

X par 9.3

Total

17.7 M€

+61.0 %

Source Snep

 

La téléphonie mobile aura rapporté à l’industrie musicale 9.9 millions d’euros (soit 56 % des revenus numériques) et les téléchargements sur Internet 6.9 millions d’euros (39 % des revenus numériques). Pas de quoi pavoiser quand le marché physique enregistre 37.4 millions de moins qu’au premier trimestre 2007…  Les revenus du streaming, provenant essentiellement des offres illimitées, « se développent mais restent encore marginaux » relève le Snep. Quant aux abonnements, si les revenus qu’ils génèrent sont trois fois supérieurs à ce qu’ils étaient un an plus tôt, ils sont insignifiants à ce jour : avec un CA généré de 300 000 euros sur le trimestre, ils comptent pour… 1,7 % des revenus numériques et pour… 0.2 % du marché total de la musique enregistrée.

 

La ventilation par répertoire   

 

Chiffre d’affaires

Evolution

Part de marché

Classique

11.2 M€

-20.0 %

9.0 %

Répertoire national

80.4 M€

-21.0 %

64.8 %

Répertoire international

32.5 M€

-29.0 %

26.2 %

Source Snep

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article