Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Eurovision : controverses autour du choix du candidat français

21 Avril 2008 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Points de vue


Le choix du représentant français à l’Eurovision, dont la finale se déroulera le 24 mai à Belgrade (Serbie), en a surpris plus d’un. Sébastien Tellier, 33 ans, est connu comme une figure excentrique des milieux électro branchés, et la chanson qu’il interprètera, « Divine », extraite de son dernier album « Sexuality », paraît loin des titres variétés habituellement présentés à ce concours européen de la chanson. Pourquoi pas ? commentent certains, au vu des choix des précédentes éditions qui ont fait à chaque fois pâle figure dans le classement (malgré un système de sélection modifié chaque année). Mais une surprise n’est jamais à exclure, comme la victoire de la chanteuse israélienne transsexuelle Dana International en 1998 ou celle, contre toute attente, du groupe de hard-rock masqué finlandais Lordi en 2006. Pour cette 53ème édition, France 3 a choisi. Rendez-vous sur la chaîne le 24 mai donc, en direct de Belgrade. Mais c’est surtout le fait que la chanson en lice soit interprétée en anglais – une première pour la France, depuis la création de l’Eurovision en 1956 – qui a déclenché la controverse.


Le député UMP de l’Oise François-Michel Gonnot s’est déclaré choqué (« et je ne suis pas le seul, à en juger par le courrier que je reçois », indique-t-il sur son blog), y voyant « un mauvais signe adressé à toute la communauté francophone ». Il a vivement critiqué ce choix dans un courrier adressé à la ministre de la Culture Christine Albanel, dans lequel il lui demande quelles démarches le gouvernement compte entreprendre auprès de France 3 et de l’Eurovision pour rectifier le tir. Jacques Myart, député UMP des Yvelines, a demandé à Patrick de Carolis, président de France Télévisions, « dont le cahier des charges impose la défense de la langue française, de réviser son choix pour respecter ses obligations ».
L’affaire amuse beaucoup nos voisins britanniques : « Après des décennies de scores très embarrassants, la France a trouvé une étrange parade pour remporter le concours… » ironise le Times. « Je ne pense pas que chanter en français soit la meilleure façon de se faire comprendre du monde entier » considère pour sa part Marc Teissier du Cros, fondateur de Record Makers (le label de Sébastien Tellier), qui y voit un combat d’arrière-garde. Tout comme Stéphane Elfassi, producteur de l’artiste, qui fait remarquer que sur 40 pays engagés, au moins 25 présenteront une chanson en anglais.

Interpellée, Christine Albanel botte en touche : « Moi je pense qu’on a de vraies chances », déclare la ministre, en incitant à « être complètement derrière le candidat » maintenant que le choix est fait. « Je trouve effectivement dommage que ce ne soit pas une chanson française » confie-t-elle cependant, en se disant « persuadée que l’on peut parfaitement conjuguer le talent, le rayonnement internationale et la langue française. Devant la polémique suscitée, Sébastien Tellier a finalement concédé l’ajout d’une pincée de paroles françaises à sa chanson. « Si on m’avait demandé de faire une chanson exprès pour l’Eurovision, forcément, je l’aurais faite en français » précise l’artiste dans une interview accordée à RTL. En tout cas, il sera le dernier candidat désigné par France 3. La chaîne a décidé que, l’an prochain, le candidat serait désigné « par la filière musicale ».

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article