Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

La Fnac suspectée par la Sacem de vendre des DVD pirates

2 Mars 2008 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Distribution

 
La Fnac distribuerait des DVD pirates, affirme le Canard Enchaîné dans un article publié le 27 février. De quoi faire grand bruit dans les médias, alors que le patron de l’enseigne, Denis Olivennes, se fait le pourfendeur du téléchargement illégal et vient de présider une mission en ce sens. Depuis deux mois, la Sacem s’intéresse de près à une série suspecte de vidéos de concerts – souvent inédits – d’artistes rock mythiques : Queen, Rolling Stones, Led Zeppelin, Bob Dylan, Eric Clapton, Neil Young, Jimi Hendrix… Commercialisés sous le label Wow Production (société se présentant comme américaine mais basée en ex-Yougoslavie), ils sont proposés dans les Fnac à des prix très attractifs, de l'ordre de 5 à 10 euros moins chers que les DVD classiques, pour une qualité discutable : jaquette et packaging bas de gamme, son et images médiocres, illisibilité sur certains lecteurs, sans parler de l’absence des mentions légales comme le code du fabricant ou celui du distributeur… Ce constat a mis la puce à l’oreille de la société des auteurs, qui a saisi les services de police sur cette affaire, pour laquelle d’autres distributeurs français seraient également mis en cause.

Interrogée par le Canard Enchaîné, la Fnac se dédouane. Compte tenu des volumes qu’elle achète, « il est inévitable qu’échappe à sa vigilance des problèmes de contrefaçon et des conflits entre producteurs, artistes et leurs ayants droit » explique l’enseigne. « Nous achetons 252 000 références par an et nous avons plus de 600 fournisseurs, français ou étrangers. Ils savent ce qu’ils nous vendent, ils sont responsables. C’est à eux d’être honnêtes. On ne va pas, à chaque commande, demander au fournisseur qu’il nous prouve que son produit possède toutes les autorisations. Maintenant, si quelqu’un nous prouve qu’il n’est pas légal, on les retire des rayons » répond Guy Messina, directeur du disque et de la vidéo de la Fnac, au Canard Enchaîné.

Le quotidien révèle que, pourtant, en décembre dernier, à la Fnac des Halles, un tract de la CFTC alertait la direction sur l’arrivée de ces DVD douteux dans les rayons, avant que la question soit soulevée lors d’un comité d’entreprise. Sans suite… Selon un communiqué publié le 1er mars, la Fnac assure que les DVD jugés douteux ne sont pas pirates. Elle met en avant un courrier que lui a adressé la société European Records Service, en charge de leur distribution en France, affirmant qu’elle détient bien les droits de diffusion de ces vidéos de concerts, estampillés Wow Corporation. European Records Service a aussi écrit au Canard Enchaîné, en indiquant « se réserver toute action judiciaire ». D’autres labels, comme les sociétés allemandes FNM et Masterplan, sont également dans le collimateur de la Sacem pour des DVD de concerts à l’origine douteuse.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article