Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

L’Upfi demande la poursuite du plan de soutien à la filière

25 Janvier 2008 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Politiques culturelles



A la veille de l’ouverture du Midem, l’UPFI dresse un premier bilan de l’année 2007 et fait part de ses actions en 2008. Le syndicat des producteurs indépendants constate avec satisfaction, même si son poids est encore relativement faible, la croissance du marché de la musique numérique en France, en augmentation de 65.8 % en volume (53,1 millions de titres téléchargés hors sonneries musicales) et de 27.6 % en valeur (40,2 millions d’euro TTC). « L’arrivée de nouveaux modèles d’exploitation de la musique basés sur des services d’abonnements, en téléchargement ou en streaming illimité, est suivie avec beaucoup d’intérêt par les producteurs indépendants. L’investissement des grands opérateurs de télécommunication et des FAI dans le développement de ces nouvelles offres constitue une formidable opportunité pour dynamiser ce marché et opérer un phénomène de bascule grâce à un parc d’abonnés considérable » déclare l’Ufpi, en notant parallèlement que le marché du CD continue de reculer de façon importante (– 18,3 % en volume et – 17,1 % en valeur), avec toutefois un renforcement de la part de marché des indépendants (atteignant 22 % en valeur et 21.4 % en volume).
 
2008, année charnière
 
« C’est pourquoi le plan de soutien du gouvernement à l’industrie musicale joue un rôle essentiel pour permettre aux producteurs de musique de traverser cette mutation technologique et économique dans les meilleures conditions possibles » poursuit le syndicat. Et de rappeler la première phase de ce plan qui, en 2007, a permis de renforcer le dispositif du crédit d’impôt à la production phonographique, d’aboutir à la signature de l’accord Olivennes et de revaloriser les droits à rémunération équitable dans le secteur des radios privées. Selon l’Upfi, 2008 va constituer une année charnière pour la filière musicale. « L’accélération de la croissance du marché de la musique numérique devrait être facilitée par la suppression des DRM, la « désincitation » au piratage et par une meilleure attractivité de l’offre vis-à-vis du consommateur » explique Jérôme Roger, directeur général, qui considère que ce marché pourrait rapidement atteindre un chiffre d’affaires de l’ordre d’un milliard d’euro en quelques années. « Et ce dans le cadre d’un modèle multi-revenus qui va prédominer au cours des années à venir ».
 
Les demandes au gouvernement
 
Dans ce contexte, le syndicat « va continuer d’agir en direction du gouvernement pour permettre d’assurer une transition favorable vers un nouveau modèle économique ». S’il se félicite des premières mesures de soutien à la production, qui « doivent être mises en œuvre faire l’objet d’un prolongement dans le cadre d’une seconde phase », il veut aller plus loin. Les producteurs indépendants demandent au gouvernement de faire de la baisse de la TVA sur les produits culturels une priorité, à l’occasion de la présidence française de l’Union Européenne, conformément aux engagements pris dans les accords de l’Elysée. « La consolidation de l’environnement fiscal adapté aux entreprises culturelles, en particulier la mise en place d’une adaptation du régime des Soficas pour la production musicale, est également une priorité ». Les autres demandes de l’Upfi : la poursuite du plan de revalorisation des droits à rémunération équitable dans tous les secteurs concernés (radios publiques, lieux sonorisés, discothèques) ; que soit confortée et améliorée la présence de la musique sous toutes ses formes sur les antennes de France Télévisions, à l’occasion de la renégociation de son contrat d’objectifs et de moyens ; et une meilleure exposition de la production musicale et des artistes sur les radios, « comme cela figure dans la lettre de mission du Président de la République à la Ministre de la Culture ».
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article