Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Les employeurs du spectacle réclament un « Grenelle de la culture »

22 Novembre 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Spectacle vivant

Dans une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy rendue publique le 19 novembre, une quinzaine d'organisations patronales du spectacle vivant, public et privé, interpellent le président de la République à la veille de l’examen par le Parlement du budget de la culture. Les signataires – une quinzaine de syndicats, notamment le Prodiss (Producteurs, diffuseurs et salles de spectacles), le Snes (Syndicat national des entrepreneurs de spectacles) et le Syndeac (Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles), ainsi que la Fédération des employeurs du spectacle vivant privé et public (FEPS) – attirent solennellement l’attention du chef de l’Etat sur l’inadéquation des moyens inscrits avec ses engagements concernant la culture, sur lesquels il a été élu.

Ils évoquent aussi l’évolution de la réglementation qui pèse lourdement sur les budgets induisant l'érosion des sommes consacrées à la production, réduisant les capacités de coproduction et entraînant un effondrement des salaires des artistes. « Sachant enfin que nos activités nécessitent une anticipation dans les engagements en matière artistique, non seulement des coupes claires devraient être faites dans les programmations, mais encore, des dédits coûteux et de nombreux licenciements seraient inéluctables, entraînant une fragilisation accrue de l'emploi dans nos professions et la disparition de bon nombre de structures légères, donc plus fragiles, qui participent au foisonnement et à la diversité de la création française » écrivent les employeurs du spectacle.

Les signataires demandent l’annulation du gel des crédits du budget 2007 et de la "mise en réserve" de 6 % des crédits de la Rue de Valois annoncée pour 2008 et le rétablissement à hauteur de 50 millions d’euros du financement du spectacle vivant. Sollicitant une audience, ils réclament également la tenue d’un « Grenelle de la culture » réunissant collectivités territoriales, professionnels du spectacle vivant et les ministères concernés autour d'une même table, pour « répondre aux questions récurrentes posées à nos professions depuis de nombreuses années ».
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article