Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Bruxelles : Charles Aznavour interpelle les responsables politiques

4 Juin 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Points de vue

Newsletter n° 24 - Vendredi 4 juin 2007
Le discours de Charles Aznavour était attendu, le 30 mai, lors du premier sommet du droit d’auteur organisé par la Cisac à Bruxelles. L’auteur-compositeur et interprète a profité de cette tribune « pour solennellement mettre en garde nos responsables politiques nationaux et communautaires, ainsi que tous ceux qui tentent de mettre à bas le patient et complexe édifice bâti au fil du temps ». « Vous n’avez rien à gagner si finalement les créateurs sont plus démunis qu’avant ! » a-t-il lancé en conclusion de son intervention. Auparavant, Charles Aznavour a brocardé la gratuité sur Internet, les profits des tuyaux sur la diffusion des œuvres, et la recommandation de la Commission européenne du 18 octobre 2005 sur la gestion des droits en ligne qui a, selon lui, eu pour conséquences la division entre sociétés d’auteurs, la confusion sur la titularité des droits et des menaces sur l’égalité de traitement des créateurs et sur la diversité culturelle.
 
Extraits :
▪ « Depuis l’irruption d’Internet, au nom de la culture et de l’art, une chanson, un film ou un texte devraient être gratuits, alors que, en fin de compte, cette prétention illusoire ne contribue qu’à accroître les bonus des dirigeants et les profits distribués aux actionnaires de grandes entreprises de plus en plus puissantes et concentrées. Naturellement, il ne s’agit pas de mettre en cause l’économie de marché, mais il importe que ceux qui sont à l’origine de ces flux et de cette richesse ne soient pas les premiers sacrifiés ! ».
▪ « L’adaptation que l’on demande aujourd’hui aux auteurs au nom de la sacro-sainte économie numérique ne peut se résumer à abandonner leurs droits à l’heure où des entreprises multinationales voient exploser leurs profits grâce à la diffusion de leurs œuvres. Sans les créateurs, sans leurs œuvres, qui sont essentielles, ces tuyaux ne seraient que des tuyaux vides ». 
▪ « Pourrait-on, pour une fois, considérer les créateurs dans le monde entier comme de véritables acteurs économiques, facteurs de croissance de la consommation et moteurs de développement économique ? Un acteur économique indispensable  Qui mérite donc que son point de vue soit entendu et ses intérêts protégés au même titre que ceux des grandes sociétés industrielles ou des consommateurs ».
 
On peut lire l’intégralité du discours de Charles Aznavour sur le site Ecrans de Libération, assorti de commentaires d’internautes qui visiblement n’ont rien compris (l’intervention d’Aznavour portait sur la défense des créateurs face aux tuyaux, et non pas face aux consommateurs).
 
anti_bug_fck

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article