Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Disparition de Bernard Estardy et de Lionel Rotcage

22 Mai 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre

Newsletter n° 11 - 29 septembre 2006
Le producteur Bernard Estardy est décédé d’une attaque à la mi-septembre, à l’âge de 67 ans. La variété française perd là un de ses géants, son plus grand ingénieur du son et l’un de ses meilleurs arrangeurs-compositeurs depuis 40 ans. Personne n’a échappé à l’homme aux 10 000 chansons et aux 300 millions de disques qui officiait au célèbre studio d’enregistrement parisien CBE (Chatelain-Bisson-Estardy) créé en 1966 par Georges Chatelain et que Bernard Estardy dirigeait depuis 1974. La liste de ceux qui sont passés au 95 rue Championnet (« notre Abbey Road du XVIIIe arrondissement », dit Claude Lemesle, président du conseil d’administration de la Sacem) est impressionnante : Nino Ferrer, Julien Clerc, Gérard Manset, Mort Shuman, Herbert Léonard, Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Michel Delpech, Joe Dassin, Michel Sardou, Pierre Bachelet, Carlos, Patricia Kaas, Marc Lavoine, Francis Cabrel, Dalida, Françoise Hardy, Sheila, Didier Barbelivien, Claude François…
Autre disparition, celle de Lionel Rotcage, 58 ans, le 26 septembre, des suites d’un cancer du poumon. Fils de la chanteuse et actrice Régine, il a connu mille vies : journaliste (de Paris Match à Rock & Folk, de Libération au Monde de la Musique), hôtelier aux Bahamas, patron de presse, publicitaire, homme d’affaires, musicien, réalisateur TV, conseiller stratégique (Pierre Juquin, Jean-Michel Petriat…), animateur radio, aventurier humanitaire… On lui doit notamment le lancement de l’édition française de Rolling Stones en 1988 et celui des programmes de TV Fnac. Lionel Rotcage fut aussi légataire de Michel Berger à la mort de celui-ci, manager et producteur de France Gall pendant un temps. Récemment, Lionel Rotcage avait produit un documentaire sur 50 Cent et lancé le rappeur Krimo HF.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article