Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Catherine Giffard succède à Antoine Masure au CNV

22 Mai 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Mouvements

Newsletter n° 11 - 29 septembre 2006
Catherine Giffard, de la DMDTS, devrait être nommée directrice du Centre national de la chanson, des variétés et du jazz, où elle succèdera à Antoine Masure, qui part rejoindre l’Association pour le soutien au théâtre privé (le pendant du CNV pour le théâtre privé) en qualité de délégué général. Il aura passé au total 16 ans à ce poste, 12 sous l’intitulé du Fonds de Soutien et 4 depuis sa transformation en établissement public industriel et commercial, baptisé CNV. De son côté, Catherine Giffard a été chef du département de la création et des musiques d’aujourd’hui à la DMD (jusqu’en 1991), directrice régionale des affaires culturelles de Franche-Comté, et chargée de l’action territoriale à la Mission de l’éducation artistique et de l’action culturelle du ministère de l’Education nationale. Elle avait fait son retour à la DMDTS début 2002, à la tête de la sous-direction des enseignements et des pratiques artistiques (qui chapeaute notamment le Bureau des pratiques amateurs et celui des enseignements). Sa nomination – pour un mandat de trois ans, sur proposition du ministère de la Culture – sera officialisée par décret dans les semaines à venir.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BONNEAU 16/05/2011 16:42


Non reconduite dans ses fonctions au CNV après un seul mandat très houleux au CNV, Catherine GIFFARD a rejoint le Conseil Interministériel de l'Outre-Mer au sein de l'équipe des conseillers.
Le Conseil Interministériel de L’Outre-Mer (CIOM) avait décidé lors des Etats Généraux de l’Outre-Mer en novembre 2010 de faire de 2011 l’année des Outre-Mer français et a installé pour ce faire un
commissariat piloté par Daniel Maximin, et une équipe de conseillers parmi lesquels Catherine Giffard, en charge des relations avec les DRAC.