Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Les majors du disque réagissent à la détérioration de leur image

22 Mai 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Points de vue

Newsletter n° 10 - 16 septembre 2006
La crise du disque, la concentration, les plans sociaux, la politique répressive contre la piraterie et le peer-to-peer, les débats houleux du projet de loi DADVSI… Avec tous ces sujets sensibles, l’image des majors s’est sérieusement détériorée depuis quelques mois, notamment dans les médias. Christophe Lameignère, président de Sony BMG France, a profité de la conférence de presse du Snep pour réagir vigoureusement : « C’est scandaleux. On a l’impression d’être les boucs émissaires de toutes les angoisses. Face à Michelin et ses 30 000 salariés, la plus grosse des majors compte 500 salariés en France. Nous restons des PME et nous travaillons dans des conditions difficiles » a-t-il déclaré. « Nous avons certes, une part de responsabilité. Mais on sait l’évaluer et on sait réagir. Nos investissements dans la production locale font la solidité de notre métier, même s’il est chahuté en ce moment. Nous ne sommes pas des agresseurs mais des agressés. Il n’a jamais été question de mettre en prison tous les internautes qui téléchargent. Il n’a jamais été question d’une interdiction pure et totale de la copie privée. Notre rôle, c’est d’être producteurs phonographiques, point. Nous n’avons pas à assumer toutes les problématiques liées à la numérisation. Laissez-nous faire notre métier ! ».
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article