Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

A qui profite l’invalidation de la fusion Sony BMG ?

22 Mai 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Points de vue

 
Newsletter n° 10 - 16 septembre 2006
C’est la question que renvoie Christophe Lameignère, président de la filiale française de Sony BMG, interrogé à l’occasion de la conférence de presse du Snep. « La décision de la Cour de justice européenne n’a strictement rien changé dans notre fonctionnement. Mais à qui profite-t-elle ? Les millions investis dans cette procédure seront autant de moins d’investis dans la musique. Je ne pense pas qu’elle aboutisse. Une scission est maintenant difficile à imaginer. Cela entraînerait des licenciements, une perte de confiance des artistes, une perte de confiance des actionnaires. Cela ne serait bon pour personne, ni pour le marché ni pour les indépendants ». Il balaye les craintes exprimées par Impala sur la concurrence et la concentration : « La fusion n’a pas posé de problème d’offre ni enlevé de la visibilité aux indépendants. Nous avons plus d’artistes aujourd’hui que si l’on additionne les artistes Sony et les artistes BMG d’avant la fusion. Nous avons depuis continué à signer des contrats, et les contrats rendus ont profité aux indépendants.
A qui cela profite, à part à certains cabinets d’avocats ? Cela prouve en tout cas que les avocats français sont plus forts que les avocats américains. On peut s’en féliciter… ». Pour le président de Sony BMG France, « lmpala a voulu faire pression politique pour éviter d’autres fusions et se donner une visibilité à Bruxelles ».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article