Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Les majors avancent vers la musique gratuite

22 Mai 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Musique en ligne

Newsletter n° 8 - 6 septembre 2006
Universal Music a signé un accord de distribution de deux ans avec la start-up new-yorkaise SpiralFrog, qui doit lancer d’ici la fin 2006 un service de téléchargement gratuit de musique. Les internautes auront ainsi librement accès au catalogue de la major. Le business model du site repose sur les revenus publicitaires, qui seront partagés entre SpiralFrog et Universal. La maison de disques a donc décidé de combattre les réseaux peer-to-peer sur leur propre terrain : celui de la gratuité. Le site, de son côté, veut concurrencer les plates-formes classiques avec un avantage décisif. Accessible uniquement aux Etats-Unis et au Canada, le service prévoit des spots ou des bannières publicitaires diffusés avant ou pendant les téléchargements. Selon le Financial Times, des marques comme Levi’s ou Benetton se seraient déjà déclarées intéressées. Les utilisateurs devront se connecter au moins une fois par mois pour valider leur musique, faute de quoi ils ne pourront plus lire les fichiers téléchargés qui s’autodétruiront. Encodés au format Windows Media Audio de Microsoft, les titres seront protégés par DRM. Ils pourront être transférés sur les baladeurs numériques (sauf l’iPod d’Apple) mais ne pourront être gravés sur CD. Ce nouveau modèle – gratuité contre publicité – intéresse les autres majors, Warner, Sony BMG et EMI, avec lesquelles SpiralFrog serait en discussion. Comme elles discutent aussi avec YouTube, le site de diffusion de vidéos qui fonctionne sur une approche similaire. Les initiatives se multiplient à grande vitesse. Une semaine après le deal Universal, l’agence Reuters a annoncé ce matin que SpiralFrog vient de signer un accord avec EMI Music Publishing.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article