Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Plus d’un CD vendu sur trois est un faux

22 Mai 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Disque

Newsletter n° 7 - 28 août 2006
Le trafic de CD illégaux se chiffre à 4.5 milliards de dollars selon le rapport sur la piraterie publié cet été par la Fédération Internationale de l’Industrie Phonographique (IFPI), qui évalue à 1.2 milliard d’unités le nombre de contrefaçons vendues dans le monde en 2005. Ainsi, plus d’un CD vendu sur trois est un faux, constate la fédération qui fait état de saisies records l’an dernier : 80 millions de CD et 40 000 graveurs, soit 40 % de plus que l’année précédente. Côté dématérialisation, l’IFPI estime à 20 milliards le nombre de téléchargements illégaux sur le Net. « Cela illustre aussi le vaste potentiel de croissance pour le marché légitime de la musique en ligne » positive l’organisme en notant la multiplication des sites de téléchargement légaux (360 dans le monde) ; marché qui proposerait 3 millions de titres et aurait rapporté 1.1 milliard de dollars sur l’année. L’IFPI veut particulièrement combattre la piraterie « pre-release » (avant la sortie) qui affecte de plus en plus de sorties majeures. Ainsi, le nouvel album de Placebo, « Meds », était disponible illégalement sur les réseaux P2P dix semaines avant sa sortie officielle. Dans sa lutte contre la piraterie, l’IFPI – qui en appelle aux gouvernements pour renforcer les législations et multiplier les mesures d’éducation – concentre ses priorités sur dix pays : Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, Espagne, Grèce (où le taux de piraterie physique est de 50 % et où les ventes légales ont été divisées par cinq en cinq ans), Indonésie, Italie (une des sources les plus importantes de piraterie en Europe de l’Ouest), Mexique et Russie.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article