Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

EMI, major « indépendante » en forme

22 Mai 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Entreprises

Newsletter n° 7 - 28 août 2006
« The world’s leading independent music group », c’est ainsi que se définit aujourd’hui EMI, qui a tenu cet été à Londres son assemblée générale annuelle. A cette occasion, Eric Nicoli, chairman de la major britannique, s’est félicité des résultats de son année fiscale 2005/2006 : un chiffre d’affaires en hausse de 3.6 % à 2,08 milliards de livres (3 milliards d’euros) et des bénéfices en progression de 11.3% à 251 millions de livres (364 millions d’euros). A noter que les revenus du numérique ont plus que doublé (112 millions de livres contre près de 47 l’année précédente) et comptent pour presque 5 % du C.A. global d’EMI. Le président a rappelé les scores de son catalogue d’artistes, avec un impressionnant Top 20 : 9.9 millions d’albums pour Coldplay (best seller mondial de l’année, tous labels confondus, tant en ventes physiques que digitales), 6.2 millions pour Robbie Williams,
5.9 millions pour Gorillaz, 2.6 millions pour KT Kunstall… A noter que Raphael figure dans ce Top 20 avec 1.1 million d’albums vendus. Eric Nicoli a souligné qu’EMI investissait chaque année plus de 20 % de ses revenus sur les artistes dans 50 pays différents, citant au passage Diam’s parmi les artistes en développement aux ventes « encourageantes ». Il a également souligné les scores d’EMI Music Publishing, leader sur le secteur, qui a vu ses revenus progresser de 16 % depuis cinq ans, dans un marché en recul de 35 % sur la même période (Daniel Powter, James Blunt et Arctic Monkeys sont en édition chez EMI). Avec des coûts de management « disciplinés » (150 millions de livres ont été économisés, 30 millions de mieux sont prévus) et un copieux planning de sorties annoncé pour l’année à venir (l’album Beatles du Cirque du Soleil, Norah Jones, Robbie Williams, Janet Jackson, KT Tunstall, Joss Stone, Chingy, Stacie Orrico, Keith Urban, Trace Adkins, Dierks Bentley, RBD, Relient K…), EMI se dit positionnée pour la croissance. « Nous restons convaincus que l’industrie musicale a d’excellentes perspectives à long terme, menées par la croissance rapide de la demande pour la musique digitale » a lancé Eric Nicoli aux actionnaires, en indiquant qu’EMI allait faciliter le développement de divers business models digitaux.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article