Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Kazaa se légitimise en versant 115 millions de dollars à l’industrie

22 Mai 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #Musique en ligne

Newsletter n° 6 - 23 août 2006
Comme Napster, ex ennemi public numéro Un de l’industrie musicale, il y a quelques années, Kazaa rentre dans le rang. Le fameux réseau peer to peer, considéré comme le plus important opérateur de piratage musical au monde, a finalement plié après quatre ans de bataille judiciaire. Sharman Networks, éditeur du logiciel, a conclu un accord amiable avec l’industrie phonographique qui prévoit le paiement de « dommages et intérêts d’un montant très élevé » (115 millions de dollars en l’occurence) aux majors qui le poursuivaient, en contrepartie de l’abandon des poursuites.
Un dispositif de filtrage permettant de bloquer les fichiers illégaux va être prochainement mis en place par le réseau d’échange de fichiers, qui va devenir une simple plateforme de téléchargement légal et donnera à l’avenir « un usage légitime à sa puissante technologie de distribution » ont annoncé la RIAA et l’Ifpi dans un communiqué. Il reversera aussi une partie de ses revenus à l’industrie du disque.
« Outil international spécialisé dans la violation des droits d’auteur (…), Kazaa a dû payer très cher la conséquence de ses actes (…). Le message de dissuasion est clair » a commenté John Kennedy, président de l’Ifpi. En mai 2003, Kazaa se vantait d’être le programme le plus téléchargé de l’histoire, avec 239 millions d’exemplaires à l’époque. Il était utilisé simultanément par plus de 4 millions d’internautes, chiffre ramené depuis à 2,4 millions. « Notre industrie aura un nouveau partenaire commercial. C’est un scénario gagnant à tous égards » se félicite l’Ifpi.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article