Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GL CONNECTION

Négociations serrées pour le rachat de BMG Music Publishing

22 Mai 2007 , Rédigé par Gildas Lefeuvre Publié dans #International

Newsletter n° 5 - Jeudi 3 août 2006
Malgré l’invalidation de la fusion Sony BMG prononcée le 13 juillet par la justice européenne, le groupe allemand Bertelsmann, qui contrôle BMG, a annoncé que la vente de la filiale d’édition musicale BMG Music Publishing était maintenue. En précisant qu’une fois la vente effectuée, il ne supportera pas le risque d’un refus par les autorités de la concurrence, laissant à l’acheteur le soin de trouver une solution. Un dossier d’informations a été envoyé courant juillet à pas moins de quinze repreneurs potentiels, au rang desquels Vivendi, propriétaire d’Universal. UMG aurait offert 1.58 milliard d’euros pour le rachat de BMG Music Publishing, mais toutes les majors du disque seraient candidates, avec des offres indicatives oscillant entre 1.5 et 2 milliards de dollars, de même que des fonds d’investissement comme KKR, BC Partners et GTCR Goldner Rauner (associé au vétéran de l’industrie musicale Charles Koppelman). Billboard évoque aussi une offre émanant du management de BMG Music Publishing (Nicolas Frith, chairman et CEO, associé à Bear Stearns).
Selon le Financial Times, le processus de vente est entré dans sa seconde phase, avec une demi douzaine de candidats restant en lice, dont Universal, EMI, Warner, et les fonds d’investissement.
Mais les indépendants européens y regardent de près. Leur association Impala a déjà fait savoir qu’elle s’opposerait à une reprise de BMG Music Publishing par une autre major du disque, pour ne pas voir renforcée la dominance collective des multinationales sur le marché de l’édition. Du coup, BC Partners – conseillé par Richard Rowe et Paul Russel, respectivement ancien président monde et ancien président UK de Sony ATV - devient un repreneur très attractif.
BMG Music Publishing a connu en 2005 « la meilleure année de son histoire », avec un CA de 372 millions d’euros et une marge à deux chiffres, et a réalisé un premier semestre 2006 « extraordinairement bon » fait valoir le groupe Bertelsmann.
 
Le partage mondial du gâteau éditorial en 2004
 EMI Music Publishing                                         19.7 %
  Warner
                                                                   15.5 %
Universal Music Publishing                                 12.5 %
  BMG Music Publishing                                       12.5 %
Sony ATV                                                                   7.4 %
Indépendants                                                        32.4 %
(source : La Tribune / Vivendi Universal)
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article